Rédaction Web

Foin des rotors, place aux ailes robotisées !

13 novembre 2014, 10:20
Foin des rotors, place aux ailes robotisées !
Foin des rotors, place aux ailes robotisées !

Regardez dans le ciel, qu’est-ce donc ? Un oiseau ? Un avion ? C’est l’un et l’autre, c’est un oiseau-robot baptisé Bionic Bird. Il peut être commandé à l'aide du magnétomètre et de l’accéléromètre de votre téléphone tactile. Le volatile communique en Bluetooth jusqu’à 100 m. Après une charge rapide en 12 mn, son autonomie de vol est d’environ huit minutes.

Le chargeur portable (800 mAh) peut être ravitaillé par un port USB en une heure environ et présente un socle pour poser l'ornithorobot. Celui-ci ne pèse que (9,2 g) ; sa batterie au lithium polymère hybride de 50 mAh peut alimenter un vol de six minutes à pleine vitesse, à raison de 18 battements d'ailes par seconde, ou environ huit minutes de vol normal, soit une distance d’environ 1,8 km. L'angle de la queue peut être ajusté pour des vols lents ou rapides, de sorte que vous pourrez vous entraîner au vol à l'intérieur.

Une application gratuite peut être téléchargée pour commander l'oiseau. Il y a deux modes de commande qui utilisent l’un et l’autre les fonctions tactiles du téléphone pour la commande des gaz. Pour diriger l'oiseau, le mode « facile » et intuitif utilise l'accéléromètre du téléphone, alors que le mode « difficile » recourt aux fonctions tactiles.

Selon l’entreprise française qui a construit l'oiseau, une paire d'ailes de remplacement est incluse. Plutôt utile si vous envoyez par mégarde votre oiseau dans un mur ou droit vers sol. Le corps de l'oiseau, fait d'une mousse robuste, supporte les impacts à pleine vitesse.
Les objectifs d’évolution à l’étude sont une commande dynamique de l'angle de la queue pour le vol lent, le vol stationnaire, et une caméra HD pour suivre la vidéo en direct sur un téléphone.

Chargement des commentaires
articles apparentés