Thomas Scherer

Premières livraisons de tuiles solaires Tesla imminentes

6 juin 2017, 14:30
Premières livraisons de tuiles solaires Tesla imminentes
Premières livraisons de tuiles solaires Tesla imminentes
Tesla a déboursé l'an passé, une forte somme pour prendre le contrôle de SolarCity, fabricant de cellules solaires. À cette occasion, la fabrication de tuiles photovoltaïques avait été annoncée  (Elektor s'en était fait l'écho dans l'édition allemande). Grâce à ses indéniables qualités esthétiques, la tuile solaire constitue une alternative crédible aux affreux panneaux solaires de toiture. Il est désormais possible de la précommander.

Une innovation qui fera date
On ne pourra pas reprocher à Elon Musk de ne pas livrer, même si parfois ses annonces pèchent par excès d'optimisme et que la commercialisation tarde à venir. La qualité des véhicules fabriqués par Tesla fait l'unanimité depuis longtemps. Aussi, si Tesla peut également tenir ses promesses de qualité en matière de tuiles solaires, et nous pouvons largement accréditer cette hypothèse, cette innovation fera date. Tandis qu'en Allemagne, SolarWorld, le dernier fabricant de cellules photovoltaïques, fait faillite, Tesla débarque sur ce marché et propose de véritables nouveautés. La livraison des produits est aujourd'hui annoncée. En effet, comme ce fut le cas avec sa voiture Tesla Model 3, il est maintenant possible de précommander cette tuile solaire et les batteries associées, en déboursant 930 euros. Un site spécifique, en français, a même été conçu à cet effet.

Esthétique, intégration et garantie à vie
Le gros avantage de cette tuile n'est pas seulement l'esthétique, mais également la simplicité d'intégration. En outre, la possibilité de moderniser des bâtiments classés monuments historiques en les convertissant au photovoltaïque sans en modifier l'aspect ouvre un marché jusque-là inaccessible. Pour les tuiles solaires, Tesla propose une garantie à vie. Cela explique peut-être leur prix élevé : selon Tesla, l'installation d'un pied carré coûterait 41 dollars, ce qui en gros équivaut à 400 euros net le m2. Comme à son habitude, Tesla reste dans le flou : ni le coût des tuiles elles-mêmes, ni leur puissance en WP/m² ne sont connus. Il n'y a cependant aucun risque à investir : l'avance sera remboursée en cas d'annulation de la commande.

L'offre complémentaire des « PowerWalls» (composés d'accumulateurs Li-ion) ouvre des perspectives de synergie avec de nouveaux débouchés pour l'usine Tesla qui les fabrique.
 
Chargement des commentaires
articles apparentés