Rédaction Web

Quand la technique imite la nature

21 août 2014, 09:10
Quand la technique imite la nature
Quand la technique imite la nature

Caméléons du monde marin, les octopodes et les seiches sont dotés d’une remarquable capacité à changer leur apparence en modifiant couleurs et motifs de leur peau, afin de se fondre dans le décor. Les techniques d’imagerie sont capables de reproduire cette étonnante faculté de dissimulation, grâce à un ingénieux camouflage optoélectronique adaptatif, composé d’un empilement en couches très minces d’éléments divisés en pixels. Voici le processus : La couche supérieure contient un colorant normalement noir qui devient transparent quand la température augmente (un peu). En dessous se trouve une couche argentée réfléchissante. Puis un réseau de diodes au silicium qui se réchauffent quand un courant les traverse. Séparé de cette couche par une feuille de silicone, se trouve un réseau de photodétecteurs ultra-minces sur un substrat de polymère transparent.
Lorsque la lumière frappe un photo-détecteur, elle émet un signal qui envoie du courant dans la diode sous-jacente ; celle-ci se réchauffe et rend transparente la teinture noire, de sorte que la couche d’argent apparaît. Si la lumière ambiante change, la matrice de pixels correspondra au motif lumineux capté par la structure.

Ce projet de recherche, dirigé par John Rogers à l'Université de l'Illinois, a été parrainé par la marine américaine, pour qui le camouflage est une seconde nature. Pour l’heure, le procédé n’a été réalisé qu’en noir et blanc pour en démontrer la faisabilité, il pourra bientôt être utilisé pour afficher des couleurs, et s’enrichir d’une caméra.

Chargement des commentaires
articles apparentés