Rédaction Web

Capteurs sans fil pour suivi médical sans contrainte

10 avril 2014, 09:28
Capteurs sans fil pour suivi médical sans contrainte
Capteurs sans fil pour suivi médical sans contrainte

Qui n’a jamais rêvé d’un système de surveillance de la santé sans fil, souple et fin, basé sur des composants électroniques courants, porté comme un patch, à même la peau, et qui s'étirerait et bougerait avec elle ? Ça arrive et se colle à l’épiderme comme un tatouage (temporaire). Ça vient de l'Université de l'Illinois et de la Northwestern University et c’est une construction microfluidique, avec une trame souple de fils croisés qui se plie en dépit de la rigidité des (tout petits) composants incorporés.

Ce dispositif transdermique est constitué d'une enveloppe mince et élastique remplie de fluide. Les composants sont suspendus sur des points d'appui surélevés, ce qui les lie au patch, mais permet à celui-ci de s'étirer et de bouger. Les fils en serpentins peuvent se dérouler dans n’importe quelle direction au gré des mouvements.

De tels patchs médicaux pourraient être utilisés pour la surveillance de routine. Ils envoient sans fil des mises à jour à une application sur un téléphone tactile ou un ordinateur. Un tel système sans fils ni accessoires pourrait aussi se révéler utile pour l’électrocardiographie ou l’électroencéphalographie.

« Nous avons conçu cet appareil pour surveiller en permanence la santé d’un patient sans interférer avec son activité quotidienne », a déclaré Huang Yonggang, professeur à l'Université Northwestern, qui a co-dirigé les travaux avec le Pr John A. Rogers. L’alimentation sans fil est l’un des points forts de ce dispositif qui envoie à un ordinateur en temps réel des données précises et de qualité sur le corps du patient. En comparant au patch sans fil les systèmes d’électrocardiographie et électroencéphalographie traditionnels, les chercheurs l’ont trouvé tout aussi efficace et évidemment bien plus confortable pour les patients. Ce dernier avantage sera décisif pour le suivi à long terme, comme lors de tests de stress ou d'études sur le sommeil, où le résultat peut être influencé par la capacité du patient à se déplacer et de se comporter naturellement, ou pour les patients fragiles, comme les enfants prématurés.

Chargement des commentaires
articles apparentés