Elektor Team

Clé de voiture « mains libres » : on ne verrouille pas le progrès

10 décembre 2013, 14:38
Clé de voiture « mains libres » : on ne verrouille pas le progrès
Clé de voiture « mains libres » : on ne verrouille pas le progrès

Les constructeurs d’automobiles adorent l’électronique. Plus ils en mettront, mieux ce sera. Aucune aucune pièce n’échappe à leur passion. C’est le tour à la clé de contact, devenue « mains libres ». Les portières de votre véhicule se déverrouillent automatiquement lorsque vous vous en approchez avec une telle clé en poche. Vous n'avez rien à faire. Plus radical encore, un autre système supprime carrément la clé de contact : il suffit d’appuyer sur un bouton pour démarrer au lieu de tourner une clé. On n’arrête pas le progrès.

 

Une telle clé mains libres est bourrée d’électronique, sous la forme notamment de plusieurs systèmes de communication sans fil. Un émetteur, généralement à 433 MHz, permet d’envoyer des commandes à la voiture, un système similaire à la RFID à 125 kHz est utilisé pour détecter la présence de la clé. Tout ça pour remplacer la tige à panneton. Pour s’assurer qu’une telle clé fonctionne correctement, il faut la tester et c’est là qu'entre en jeu la société française DBA. Cette entreprise a réalisé pour le constructeur de voitures chinois Chery un banc de test pour clé mains libres. Cet instrument d'allure étrange permet de caractériser les champs électromagnétiques produits par la clé quand de petits pistons appuient sur les boutons-poussoirs de la clé.

 

Le plus impressionnant dans tout ça ? C'est de voir comment le progrès complique les choses simples. On n'arrête pas le regret.

Chargement des commentaires
articles apparentés