LED
Elektor Team

Éclairage à LED : un marché à discipliner

10 décembre 2013, 14:38
Éclairage à LED : un marché à discipliner
Éclairage à LED : un marché à discipliner

Lyon n'est pas seulement le cadre de la Fête des lumières, mais accueille aussi le non moins lumineux ForumLED Europe qui s'y est tenu les 7 et 8 décembre derniers. Joli programme : deux jours de conférences sur les LED, complétés par un salon avec plus de 80 exposants internationaux : Seoul Semiconductors, Sharp, Osram, Philips LumiLEDs, Harvard Engineering, Arrow Electronics, Tridonic, Alanod Aluminium, Xicato, Nichia, GE Lighting etc.

 

Sur la photo ci-contre, une lampe à LED de Luminergie avec détecteur de mouvement et de luminosité intégré. On distingue le détecteur en haut de l’ampoule.

 

En participant à cette manifestation, nous avons constaté que si les systèmes d’éclairage à LED permettent de réaliser des économies d’énergie, le niveau de qualité et d’efficacité des produits proposés reste disparate. Il paraît urgent de discipliner ce marché émergent avec des normes (obligatoires) et des labels (démarche volontariste). L’état des travaux sur la normalisation de l’éclairage à LED (méthodes de mesure de différents paramètres : indice de rendu des couleurs, puissance, durée de vie…) a été présenté par des conférenciers américains et européens.

 

Comme les LED sont maintenant partout, aussi bien dans l’éclairage public, que dans l’automobile ou l’aviation, les maîtres d’œuvre ont observé et questionné les utilisateurs ; ainsi les retours d’expérience se multiplient. Lors de ce ForumLED, des responsables de l’éclairage public de grandes villes, comme Leipzig, Venise ou Los Angeles, ont expliqué comment l’éclairage à LED a permis de remodeler l’espace urbain par exemple.

 

Les recherches en cours visent essentiellement à réduire le coût de fabrication des LED et à améliorer leur rendement (lm/W). Les LED de puissance mises au point par HelioDEL par exemple sont constituées d’un substrat en silicium (au lieu du saphir pour les LED blanches actuelles) et de millions de nanofils (fils de 2 µm de diamètre et de 10 µm de longueur). Un débouché surprenant est l’utilisation des OLED comme capteurs biologiques : le phosphore contenu dans l’OLED réagit au contact d’un gaz, d’une protéine etc., ce qui provoque un changement de couleur de l’OLED : il suffira bientôt de déposer une goutte de sang sur un capteur de ce type pour détecter immédiatement telle ou telle substance.

 

Notre visite au ForumLED fera l'objet d'un article plus étoffé à paraître dans le numéro de février d’Elektor.

Chargement des commentaires
articles apparentés