Elektor Team

Concours de conception chez Circuit Cellar

10 décembre 2013, 14:37
Concours de conception chez Circuit Cellar
Concours de conception chez Circuit Cellar

Le mensuel américain Circuit Cellar et le fabricant de composants électroniques Texas Intruments viennent de lancer un concours de conception autour du microcontrôleur Stellaris LM3S9B96. Avec ses 100 broches et un cœur ARM Cortex-M3 plus 256 ko de mémoire flash, 96 ko de mémoire vive, il possède aussi de nombreux périphériques intéressants, comme deux bus CAN, un port USB 2.0 OTG/Hôte/Périphérique, une interface 10/100 Ethernet MAC et PHY, des bus I2C, I2S & SSI, des UART, de la MLI, deux convertisseurs A/N et bien plus encore.

 

Même si cela correspond en gros à ce que l’on peut attendre d’un micro à 32 bits moderne, ce n’est pas encore tout, car il doté également d'une bibliothèque d’environ 400 fonctions de mise en œuvre des périphériques du micro. Ce système d’entrées/sorties de base, ou BIOS (Basic Input Output System) est une couche d’abstraction matérielle qui cache la plupart des registres et simplifie la tâche des programmeurs.

 

La cerise sur le gâteau est l'intégration dans ce contrôleur d'un système d’exploitation (SE) en temps réel (RTOS, Real Time Operating System) ! Selon sa fiche technique, le composant dispose d’un moteur SafeRTOS, une version sécurisée de FreeRTOS éditée par Wittenstein. Contrairement à FreeRTOS, SafeRTOS n'est ni gratuit, ni ouvert. La fiche technique ne dit pas grand-chose sur le SE intégré, mais il est bel et bien disponible.

 

Voyons, comment appelle-t-on déjà un processeur avec périphériques + BIOS + SE ? Exact, c'est un or-di-na-teur ! En effet, ce microcontrôleur ressemble beaucoup à un ordinateur sur une puce (CoC, Computer on a Chip), la seule chose qui manque, c’est une interface graphique, mais ça c’est probablement par manque de broches ou pour bientôt.

 

Serait-ce le début d'un nouvel âge des microcontrôleurs ? Est-ce la nouvelle architecture standard des microcontrôleurs à venir ? Quelle sera son influence sur le portage des codes sources ? L’utilisateur aura-t-il accès aux codes sources du BIOS et du SE intégrés ? ARM, TI et Wittenstein remplaceront-ils un jour Intel, AMD etMicrosoft ?

 

Beaucoup de questions et de sujets de réflexion intéressants, importants pour l’avenir des systèmes embarqués, n'est-ce pas ?

Chargement des commentaires
articles apparentés