Elektor Team

DIY en Afrique et sans fric

10 décembre 2013, 14:38
DIY en Afrique et sans fric
DIY en Afrique et sans fric

Kelvin Doe est un jeune bricoleur sierra-léonais qui a la gnaque et le « knack » pour les inventions électriques. Gamin, il se balade dans les rues de Freetown et glane des appareils dans les poubelles. C'est démontant ces bestioles, qu'il saisit les principes de base de l'électronique : il apprend à tâtons, en observant. Régulièrement privé du peu d'électricité dont il disposait à la maison, il a bien fallu qu'il se débrouille pour arriver à jouer avec les électrons. À l'âge de 13 ans, il a fabriqué sa première batterie, en faisant baigner des pièces métalliques dans du soda et de l'acide. Kelvin découvre ensuite les transformateurs, les rudiments des alimentations et met au point un générateur électrique. Son seul achat : un fer à souder et de l'étain ! Au fil des récupérations, il ramène une table de mixage HS, un lecteur CD et des micros de piètre qualité, puis les répare et devient DJ Focus. C'est là que son ambition prend de l'ampleur avec la mise en route d'une radio locale. Avec quelques dipôles et un amplificateur bricolé, il réussit à émettre quelques dizaines de Watts en FM.

En 2012, son projet est découvert lors d'Innovate Salone, un concours de promotion des jeunes créateurs à Freetown, mené par David Sengeh en collaboration avec le MIT (Massachusetts Institute Of Technology). Le petit DJ Focus et sa station radio ont fait leur effet, puisqu'il a été invité aux États-Unis, pour présenter son travail lors d'une conférence TEDx. Il a été le plus jeune créateur résident au sein du MIT pour 2 semaines, et pour la légende il a rencontré et impressionné le directeur de l'université d'Harvard. Mais attaché à son pays, Kelvin Doe veut avant tout mettre au point une éolienne pour alimenter son quartier. C'est donc pour le moment chez lui que ce jeune homme a décidé de continuer à bricoler. Bientôt connecté au réseau, va-t-il continuer à emmagasiner du savoir sans aller à l’université ? En tout cas, vu sa capacité à attirer l'attention (plus de 4,7 millions de vues pour sa vidéo sur YouTube !), ses projets vont certainement faire du bruit !

Chargement des commentaires
articles apparentés