Elektor Team

Elektor : le numéro de la rentrée 2009 sous le signe de l'électronique automobile

10 décembre 2013, 14:37
Elektor : le numéro de la rentrée 2009 sous le signe de l'électronique automobile
Elektor : le numéro de la rentrée 2009 sous le signe de l'électronique automobile

A partir de lundi prochain nos abonnés recevront leur numéro de septembre d'Elektor. Ce 375ème numéro sera disponible en kiosque quelques jours plus tard et marquera ainsi la fin de la pause estivale pour beaucoup d'entre nous. Il est placé sous le signe de l’électronique automobile avec plusieurs articles et surtout plusieurs approches différentes et originales : les voitures électriques et leur batteries, un analyseur OBD2 et un alarme d’inclinaison pour protéger les jantes en alliage léger (contre le vol). Comme au XXIe siècle le sens des mots « électronique automobile » va s'élargir à des domaines nouveaux, nous reprenons notre série d'articles sur ce drôle de diable d'ElektorWheelie avec cette fois le chargeur de batterie spécial pour le gyropode, et une notice détaillée pour l’assemblage de ce véhicule électrique dont les premiers kits vont être bientôt livrés.
Cet intérêt marqué pour l'électronique auto-mobile ne nous détournera pas de notre souci d'éclectisme. Parcourez la liste des articles et vous découvrirez qu'il y est question aussi de jeu d'échecs, d'OLED et de bien d'autres choses :

  • Mobilité électrique : Tout est dans la batterie !
    En 1899, l'« électromobile » du Belge Camille Jenatzy franchissait déjà la barrière emblématique des 100 km/h. Mais le siècle qui a suivi aura été celui des fiacres à essence. Aujourd'hui, lentement mais irrésistiblement, et contrairement à toute attente, la clef du succès ne tourne pas dans la serrure de la pile à combustible, mais dans celle de l’accumulateur au lithium-ion.

  • Assembler et rouler : ElektorWheelie
    Instructions d'assemblage du kit complet fourni avec toute l’électronique (montée et pré-installée), les accumulateurs, le châssis en acier, les moteurs (prémontés), le manche de commande et un chargeur simple.

  • Double chargeur de puissance pour accumulateurs au plomb gélifié pour ElektorWheelie
    Le chargeur fourni avec le kit donne entière satisfaction, mais il y a mieux : cet appareil d’usage plus général, capable de charger aussi des batteries de 12 ou de 24 V.

  • Analyseur OBD2 Nouvelle Génération
    Portatif, avec afficheur graphique, microcontrôleur ARM Cortex M3 et interface utilisateur en code libre. Que dire de plus ? Un article que vous ne manquerez pas !

  • Protégez vos jantes en métal léger : Alarme d’inclinaison
    Comme son nom l'indique !

  • Le plus petit moteur électrique du monde
    Nous annoncions ici-même il y a quelques temps l’homologation du record du plus petit moteur au monde. Un sujet qui méritait qu'on y revienne. 

  • Un portable à 18 €
    Un groupe de vente par correspondance allemand propose un portable à 17,90 €, sans contrat, sans blocage SIM ni aucune autre restriction. Grand comme une carte bancaire, ce téléphone est doté d'un écran à cristaux liquides de 1,2 pouce, de fonctions SMS, d'un répertoire téléphonique et d’un clavier rétro-éclairé. On a envie de voir ça de plus près !

  • Souder au four des deux côtés !
    Sur le ventre et sur le dos, jeu de précision mais jeu d’enfant !

  • Test d'oscilloscope Yokogawa DLM2054
    Ce n'est pas tous les jours qu'au laboratoire d’Elektor on a l’occasion d’utiliser un oscilloscope à 12 000 €.

  •  Afficheur OLED sur R32C
    Expérimentation réussie : connecter un afficheur matriciel OLED intelligent sur le µC R32C de Renesas.

  • Le génie des échecs : ATM18 apprend le « jeu royal »
    La simplicité et la facilité de la transformation de notre système ATM18 en jeu d’échecs électronique sont trompeuses. Tout est dans le programme en C, logé dans seulement 8 Ko de la mémoire flash de l’ATmega88. Ça n’a pas été une mince affaire…

  • Petit génie Max AVR : Jeu d’échecs minimaliste, à monter soi-même
    Quelques composants très bon marché et un contrôleur AVR à 2€,voilà un jeu d’échecs électronique à la manière du légendaire Mephisto I. Grâce au portage raffiné du programme d’échecs utilisé sur l’ATmega88, la mini-platine (sans CMS) tourne avec deux piles mignon et ne consomme que 20 mA en dépit de ses afficheurs à LED.

  • 3e et dernière partie du cours sur le C enfoui : interruptions et mesure de la vitesse de réaction.

    Bonne rentrée !

Chargement des commentaires
articles apparentés