Elektor Team

Elektor Foundation Award - Une affaire de femmes

10 décembre 2013, 14:37
Elektor Foundation Award - Une affaire de femmes
Elektor Foundation Award - Une affaire de femmes

Madame Fatma Zeynep Köksal n’a pas hésité longtemps avant de se lancer dans une carrière en électronique. Choix courageux, car a priori ce n'est pas dans les études techniques que l'on attend les jeunes filles, surtout à l’époque. En plus son choix initial, la chimie, s'est vite révélé inadéquat. En fait c'est grâce à une formation de recyclage qu'elle a découvert le monde de l’électronique. Aujourd’hui, presque 40 ans plus tard, elle y est toujours active à la fois avec son entreprise et les cours qu'elle prodigue à l'université d'Ankara.

 

Beaucoup de pays d'Europe occidentale s'efforcent avec un bonheur inégal d’augmenter la proportion de femmes dans les métiers techniques. Comment cela se passe-t-il en Turquie ? « Dans notre pays on n’essaye pas d’intéresser les (jeunes) femmes aux métiers techniques, dit Fatma Zeynep, mais heureusement certaines d'entre elles sont attirées et persévèrent. D'ailleurs les offres d'emploi augmentent en proportion de la croissance du nombre d’entreprises actives dans l’électronique. »

 

Après ses études, Fatma Zeynep a obtenu un poste à l’institut d’électronique nucléaire à Ankara, où elle s'est fait un nom comme collègue, chercheuse et conférencière, appréciée autant en Turquie qu'à l’étranger. En parallèle, elle a développé des produits éducatifs. Son premier kit de programmation était à base d’un processeur 6800 de Motorola, suivi par beaucoup d’autres. En 1998 elle a créé sous le nom de BETI sa propre entreprise d’assemblage d’ordinateurs et d’électronique avec bureau d’étude. Aujourd’hui encore BETI assemble  à la demande des systèmes d’ordinateurs spéciaux. Madame Fatma Zeynep Köksal est aussi professeure à l’université d’Ankara, et elle a par ailleurs créé une entreprise d’électronique nucléaire de mesure (Nemo).

 

Son intérêt pour l’électronique, sa formation de haut niveau et son réseau social sont ses trois forces dans un monde de l’électronique dominé par les hommes où elle occupe une position spéciale. Elle fera sûrement encore parler d’elle. Son enthousiasme pour l’électronique et sa façon d’impliquer ses étudiants justifient sa nomination pour l’Elektor Foundation Award 2009 qui sera décerné le 21 novembre 2009 durant la journée ElektorLive! à Eindhoven (Pays-Bas).

Chargement des commentaires
articles apparentés