ESP-EYE : des yeux, des oreilles et de l'intelligence pour vos applications IoT

19 June 2019, 08:58
Intelligence artificielle, reconnaissance de visage et reconnaissance vocale… Ces sujets, plutôt actuels, on pourrait les croire réservés aux spécialistes. Ou à tout le moins aux amateurs assez motivés pour en découdre avec des techniques de pointe. Certes, tout le monde en a au moins entendu parler. Notamment les utilisateurs d’appareils photos numériques ou de téléphones mobiles récents. Ils se servent de ces fonctions, parfois sans même s'en rendre compte. De là à les mettre en œuvre soi-même dans des réalisations personnelles, il y a un pas qui, a priori ne semble pas facile à franchir. Si vous aussi ces techniques vous paraissent encore inaccessibles, détrompez-vous !

Intelligence artificielle pour l'internet de vos objets (préférés)

Commençons par un détail qui change tout : le prix ! Vous pouvez vous y mettre pour moins de 25 € ! Avec ESP-EYE, la carte d’évaluation prête à l’emploi proposée par Espressif, le créateur des fameux ESP8266 et du ESP32. C'est avec ces deux processeurs que le fabricant shanghaïais a pavé la route, que dis-je, l'autoroute de l’internet des objets. Depuis quelques mois, c’est sur l’intelligence artificielle des objets (IAdO) ou Artificial Intelligence of Things (AIoT) qu’il concentre ses efforts.

Vidéo de prise en main de l'ESP-EYE

Nous n’en sommes pas encore au point où nos objets préférés nous répondraient au doigt et à l’œil. Mais au train où va la technique, il n'est plus très loin le jour où il suffira, pour commander des automates, de leur faire un clin d’œil, un signe de la main, lever un pouce par exemple ou le diriger vers le bas, ouvrir grand la bouche ou faire d’autres grimaces. D’ici là, il est grand temps de se familiariser avec le sujet, très abordable à tous les points de vue comme le montre la vidéo ci-dessous (de bitluni labs).

Oeil artificiel = caméra + ESP32 + PSRAM + Flash + ESP-WHO

Outre la caméra de 2 mégapixels et d'un microphone, la carte ESP-EYE est évidemment équipée d'une puce ESP32, avec mémoire PSRAM (8 Mo) et flash (4 Mo). La transmission sans-fil des images passe par le réseau Wi-Fi. Pour la programmation et le débogage, la carte se connecte par un port micro-USB.
Côté logiciel, l'outil proposé par Espressif est complété par ESP-WHO, un cadre de développement pour la détection et la reconnaissance des visages conçu pour les applications AIoT. Utilisé en tandem avec l'ESP-WROVER-KIT (ou d'autres cartes ESP32) le module ESP-EYE
donne des yeux et des oreilles à vos applications IoT.
 
Chargement des commentaires...
articles apparentés