Elektor Team

Exosquelette

10 décembre 2013, 14:38
Exosquelette
Exosquelette
L'ESME Sudria (école d'ingénieurs pluridisciplinaires, membre de IONIS Education Group), a participé à la conception du robot collaboratif, Hercule, capable d'accroître les forces d'un individu. Ses applications sont aussi bien militaires (membres d'unités d'élites, fantassins) que civiles (personnels hospitaliers, pompiers).

Piloté et financé par la direction générale de l'armement (DGA) via son programme RAPID, le projet a été porté durant 2 ans (2010/2011) par la société française spécialisée dans l'assistance aux gestes RB3D en partenariat avec le laboratoire de robotique du commissariat à l'énergie atomique (CEA List) et l'ESME Sudria.


Innovations

Hercule, destiné à assister l'homme dans ses mouvements, est constitué de jambes « mécatroniques » (combinant mécanique, informatique et électronique) supportant une structure dorsale capable de porter une charge sans effort.

 

 Le fait de ne pas être commandé rend ce projet unique,  : il détecte lui même les mouvements de l'utilisateur et ne fait que les accompagner en supportant les efforts à sa place.

 
L'ESME Sudria a conçu l'électronique, de la commande des axes motorisés et de la communication entre les différentes cartes de l'exosquelette :

  • contrôle des axes motorisés,
  • électronique de mesures et de conditionnements des signaux,
  • calculateurs embarqués,
  • gestion de la communication inter-cartes,
  • gestion et optimisation énergétique du système.

Cahier des charges

  • Robot ergonomique
  • Utilisation sur des terrains différents (eau, boue, forte chaleur)
  • Poids inférieur à 25 kg
  • Pratique à manipuler
  • Facile à ranger

Fiche technique

  • Technologie brevetée
  • Capacité à porter une charge jusqu'à 100 kg
  • Autonomie sur batterie environ

20 km à 4 km/h

Prochaines étapes

  • Equiper Hercule de bras mécatroniques
  • Commercialisation prévue pour 2015
Chargement des commentaires
articles apparentés