Denis Meyer

Impression 3D simultanée de solides et de liquides

16 avril 2016, 17:34
S’il ne sortait pas du célèbre MIT, nous n’aurions peut-être pas parlé de ce petit robot hexapode assez anodin d'apparence. En fait, il sert de cobaye pour faire la démonstration d’un principe d’impression en 3D capable de produire en une seule passe un objet qui combine des parties liquides et solides, sans aucune forme d’assemblage a posteriori. Un toure de force !
Ce sont des chercheurs du CSAIL (Computer Science and Artificial Intelligence Laboratory) du MIT qui proposent cette technique d’avant-garde d'impression 3D conjointe de liquides et de solides pour créer par exemple des mouvements hydrauliques. Les huit buses d’impression de précision permettent en effet d’obtenir des volumes complexes et pré-remplis de liquide. Il paraît que pour faire marcher les douze pompes hydrauliques de ce robot hexapode, il suffit d’ajouter une pile et un moteur et c’est parti !
 

La durée de l’impression de ce robot expérimental est actuellement de 22h, ce qui est considéré comme raisonnable pour son degré de complexité, mais le procédé pourra encore être accéléré.
La vidéo montre aussi que le procédé permet d’obtenir des pièces flexibles. Nous avions déjà souligné ici les mérites de l’impression 3D capable de combiner divers matériaux, mais cette l’innovation nous mène hors des chemins battus.
 
Chargement des commentaires
articles apparentés