Thomas Scherer

Infineon progresse vers le rachat de Cypress

19 June 2019, 16:57
Reinhard Ploss, PDG d’Infineon.
Reinhard Ploss, PDG d’Infineon.
Le fabricant de puces électroniques allemand Infineon vient d’annoncer son intention d'acquérir Cypress, son concurrent américain. Ce rachat va renforcer la gamme de technologies d'interface d’Infineon destinées aux applications émergentes dans l'automobile et l'Internet des Objets...

Les deux entreprises viennent d'annoncer avoir signé un accord définitif qui prévoit le rachat de Cypress par Infineon pour 23,85 $ par action, soit un montant total de 10,1 milliards de dollars. La transaction correspond à un cours supérieur de 46 % à la valeur des titres Cypress le mois dernier. La direction de Cypress prévoit que l'acquisition soit finalisée au début de l'année 2020.

Selon Reinhard Ploss, PDG d’Infineon, l’offre de rachat de Cypress représente une étape majeure dans la planification stratégique de l'entreprise. Avec cette acquisition, Infineon va se hisser au huitième rang mondial des fabricants de puces électroniques et va renforcer sa position de leader de la fourniture de circuits intégrés pour le secteur automobile. Selon les prévisions, les gains d'efficacité et la restructuration de l'entreprise résultant de la fusion devraient permettre de réduire les coûts à hauteur de 200 millions de dollars par an sur le long terme.

Réaction des cours

Il reste encore aux actionnaires de Cypress à donner leur accord pour l'offre. Les investisseurs n'ont pas été convaincus par les montants, ce qui a provoqué la baisse des actions Infineon alors que le titre Cypress bondissait de 27 %, à 22,74 $, avant la mise sur le marché aux États-Unis, mais à un niveau nettement inférieur à l'offre d’Infineon.

L'accord est soumis à l'approbation des autorités réglementaires, mais selon Infineon, le Comité pour l'investissement étranger aux États-Unis ne devrait pas s'opposer à l'opération car le rachat des technologies et des droits de propriété intellectuelle concernés par la prise de contrôle ne semble pas constituer une menace pour la sécurité nationale.
 
Chargement des commentaires...
articles apparentés