Thomas Scherer

La Chine réduit ses subventions aux véhicules électriques

15 avril 2019, 08:37
La Chine réduit ses subventions aux véhicules électriques
La Chine réduit ses subventions aux véhicules électriques
L’industrie des véhicules électriques va certainement être durement touchée par la toute récente décision du gouvernement chinois de réduire de plus de moitié les subventions accordées à ce secteur. Au mois de juin prochain, la prime versée par voiture électrique (9.830 $) sera ramenée à environ 4.100 $. Pour bénéficier d'une subvention, le véhicule concerné doit avoir une autonomie d'au moins 400 km. Au cours des trois prochains mois, les subventions des autorités locales seront également supprimées pour réaffecter ces fonds à l'amélioration des infrastructures de bornes de charge du pays.

Relever les exigences

Le marché de la voiture électrique en Chine représente une bonne moitié du marché mondial ; d'où l'impact international de cette réduction des subventions pour la production de voitures électriques. La plupart des constructeurs automobiles étrangers tels que Ford, GM, Mercedes, Audi, Nissan, Peugeot, Jaguar, Hyundai et Mazda ont signé des accords de production en Chine, qui seront donc considérablement moins attractifs.

La stratégie globale est d'encourager l'innovation dans l'industrie automobile chinoise et de développer des technologies plus performantes pour assurer la compétitivité des produits. Dans une déclaration, le ministre des finances chinois précise un certain nombre d'objectifs pour promouvoir la production de véhicules de meilleure qualité, assurant une plus grande autonomie. Le constructeur automobile chinois BYD vient également d'annoncer des investissements de près de 1,5 milliard de dollars dans une gigantesque usine de fabrication de batteries, capable de produire chaque année l'équivalent de 20 GWh d'accumulateurs destinés à sa gamme de véhicules électriques.
 
Chargement des commentaires...
articles apparentés