La machine à nettoyer les piscines radioactives

6 août 2015, 11:20
Le Stinger à l'œuvre.
Le Stinger à l'œuvre.
L’inspection des réacteurs nucléaires est une opération pour le moins délicate. Pour l’entretien du cœur du réacteur immergé dans une cuve de refroidissement afin de modérer la réaction nucléaire, des ponts spéciaux permettent aux équipes de nettoyage de travailler au-dessus de la cuve, armés de perches au bout desquelles sont fixés leurs outils. Cette opération pénible expose l'équipe aux radiations et interrompt les opérations de remplacement de barres de combustible irradié.
 
Le robot amphibie Stinger pourrait rendre les inspections plus sûres, moins chères et plus rapides. Ce gigantesque hippocampe mécanique fait le travail de huit personnes manipulant caméras et brosses avec des cordes et des poulies. Le Stinger, doté d’une caméra, télécommandé par un opérateur, évolue dans l’eau grâce à des outils de positionnement à distance. Sans rail ni piste, le robot navigue librement grâce à plusieurs propulseurs et des capteurs de profondeur, de hauteur et de roulis pour se stabiliser et de se positionner. Pendant ce temps, les opérations de renouvellement du combustible se poursuivent sans interruption.
 
Le Stinger, créé par GE Hitachi Nuclear Energy, utilise un hydro laser pour nettoyer les cuves de refroidissement grâce à de l’eau sous pression. Il filme automatiquement son travail en HD, les images étant envoyées en temps quasi réel à un centre d’études de Wilmington (Caroline du Nord) où elles sont analysées.
Chargement des commentaires
articles apparentés