Le capteur à effet Hall réinventé

3 juillet 2017, 18:22
Le capteur à effet Hall réinventé
Le capteur à effet Hall réinventé
Imaginez réunir deux capteurs magnétiques « latch and switch » dans un boîtier trois broches. Que pensez-vous obtenir en les réunissant ? Évidemment un double capteur magnétique dans un boîtier quatre broches. Rien de très enthousiasmant à première vue. Et si le composant obtenu associait deux puces de silicium dans un seul boîtier ? Toujours de marbre ? Pourtant, selon le fabricant, vous devriez être surpris...

Selon Melexis, cette nouvelle génération de capteurs à effet Hall programmables serait la première au monde à incorporer deux puces en silicium dans un seul boîtier, et représenterait une avancée majeure dans le domaine de la détection magnétique. Outre la redondance des circuits, indispensable pour le marché de l’automobile, ce composant apporte un gain de précision, car les points sensibles sont plus rapprochés que dans le cas de boîtiers séparés.

Les premiers produits ainsi constitués sont le MLX92292, pour la détection des champs magnétiques transversaux (et pas seulement orthogonaux), et le MLX92232. Ce dispositif à deux puces comporte un régulateur de tension, un capteur Hall (à compensation de décalage avancée) et un étage de commande à sortie collecteur ouvert, dans un boîtier unique THT 4 broches (MLX92293) ou SO-8 CMS 8 broches (MLX92292).

Image : Melexis
Chargement des commentaires
articles apparentés