Fast Forward Awards : Le gagnant est ...

14 novembre 2016, 09:00
Fast Forward Awards : Le gagnant est ...
Fast Forward Awards : Le gagnant est ...
Le jeune entrepreneur gagnant du concours Fast Forward Awards, désigné vendredi 11 novembre dans le cadre du salon international electronica 2016 vers midi, est rentré chez lui avec sous le bras un chèque de 75.000 € à valoir en budget de communication et de promotion.
Cette compétition a réuni 35 ingénieurs venus à Munich pour lancer leur jeune pousse et présenter au monde leurs idées innovatrices. Le président du jury, Clemens Valens, constate : « La qualité m'a impressionné. Tout comme le niveau d'ingénierie, mais aussi la diversité des idées. »
 

Pendant les trois premiers jours du salon electronica 2016, les candidats venus de 16 pays ont présenté leurs projets au public sur le stand Fast Forward powered  by Elektor (stand EOE 200), mis en place par l'organisateur du salon.

Le jury international a retenu neuf finalistes, à raison de trois par catégorie : 'Start-up', 'Prototype' et 'Idea', dont les noms ont été révélés le dernier jour.
Dans la catégorie Idea, c'est un 'baristor' qui occupe la 3e place, un produit du duo Shustov père et fils, de Novosibirsk en Russie. L'élément résistance-barrière appelé baristor est un commutateur pour l'électronique analogique et de puissance dont la résistance entre l'entrée et la sortie change abruptement et le fait passer de l'état non conducteur à l'état conducteur et vice versa. Jonas Galle, venu de Belgique, arrive deuxième avec une imprimante Metal 3D particulière : au lieu d'imprimer par addition de matériau comme le font la plupart des imprimantes, elle en supprime. Le premier prix dans cette catégorie a été emporté par Artem Kuchukov de la société allemande Kewazo grâce à son robot installateur d'échafaudages pour le bâtiment.

Dans la catégorie Prototypes, la 3e place revient à Piorek Wasilewski venu de Pologne pour sa nouvelle méthode d'apprentissage de la programmation à l'aide d'une horloge ! La 2e place revient à l'Allemand David Link et son remarquable système de surveillance et d'aide aux personnes âgées ou handicapées. Le premier prix de cette catégorie revient à la société allemande Mowea qui proposait un étonnant adjuvant éolien pour installation photovoltaïque, non pas à grande échelle, mais pour une application individuelle.

Dans la catégorie Start-up, c'est la société Sewio de la République Tchèque qui a séduit le jury avec sa localisation interne en temps réel, un système raffiné susceptible de réduire considérablement les coûts dans les services logistiques. Ce 3e prix était largement mérité, tout comme le 2e, attribué au projet allemand eCozy. Son ambition est de remplacer les thermostats bêtes par des modèles capables d'apprendre. La première place est attribuée au new-yorkais BotFactory et à son imprimante qui produit les circuits imprimés sur le champ, un outil innovateur dont l'utilité paraîtra évidente à tous ceux qui sont très pressés.

C'est la micro-société allemande Mowea qui emporte la compétition générale avec son projet de petite centrale éolienne, grâce aussi à la brillante présentation publique donnée par Till Naumann. Le 2e prix d'une valeur de 50.000 € de budget de promotion, est pour Squink de BotFactory, l'imprimante de PCB, et le 3e, d'une valeur de 25.000 € pour le robot échafaudeur de Kewazo.
 
Jacky Perdrigeat, Till Naumann, Falk Senger
Dans son discours de conclusion, Don Akkermans, PDG d'Elektor, a annoncé un prix spécial, atribué à l'Australien Len Williams que le jury n'a pu se résoudre à laisser repartir les mains vides. Baptisée 'Tech for Good', cette récompense (5.000 € de budget de communication et de promotion) lui a été attribuée pour une nouvelle méthode de mesure de la consommation d'eau, intégralement numérique (sans aucun élément mécanique) et beaucoup plus précise que les systèmes conventionnels !
Chargement des commentaires
articles apparentés