Elektor Team

Le plus petit aéronef à une seule aile du monde

10 décembre 2013, 14:37
Le plus petit aéronef à une seule aile du monde
Le plus petit aéronef à une seule aile du monde

Quand il tombe de l’arbre, la trajectoire hélicoïdale du fruit ailé du frêne ou de l’orme n’intrigue pas seulement les enfants et les poètes, mais aussi les ingénieurs. Des étudiants de l’école d’ingénieurs Clark School de l’université du Maryland se sont inspirés des samares* (c’est le nom de ces graines ailées) pour réaliser un aéronef capable de planer et d’effectuer des vols stationnaires. Ils pensent ainsi avoir réalisé le plus petit aéronef à une seule aile téléguidé du monde qu’ils appellent monocopter**

 

Dès les années 1950 des chercheurs avaient tenté en vain de faire voler un tel aéronef sans pilote. Toutes les tentatives consécutives ont échoué, car les petits aéronefs (< 1 m) étaient trop sensibles au vent. En dépit de ces échecs, en juin dernier la conception d’un tel aéronef a été l’objet d’un nouveau défi lancé aux futurs ingénieurs.

 

Les étudiants de la Clark School ont résolu le problème du guidage et ont élaboré une remarquable technique de décollage et de vol stationnaire. Un vol contrôlé après largage par un avion a également été couronné de succès. L’appareil peut également entamer un vol plané après le commencement d’une descente ou après un lancement manuel.

 

La clé de la réussite réside dans la séparation de l’hélice et des stabilisateurs. L’aile de l’appareil a été conçue pour fonctionner de la même manière qu’une samare et effectue une autorotation stable durant la descente. L’hélice de l’aéronef est placée comme le rotor de queue d’un hélicoptère, mais sa fonction est ici d’entretenir la rotation de l’appareil et non pas de la contrer comme sur l’hélicoptère. La forme virgulaire du corps qui supporte l’aile et le moteur améliore la stabilité de l’aéronef.

 

Le Samara-I a une autonomie d’environ 20 minutes avec une batterie li-po de 25 g (7,4 V, 480 mAh). Le poids total de l’aéronef de 27 cm est de 75 g et il peut porter une charge de 50 g.

 

* Fruit sec indéhiscent akène, à péricarpe prolongé en aile membraneuse favorisant la dissémination

** monocoptère un néologisme barbare. Il conviendrait de parler de monoptère, composé des éléments grecs mono = seul, unique et ptère = aile

Chargement des commentaires
articles apparentés