Thomas Scherer

Le rendement du solaire photovoltaïque atteint 29 %

12 mars 2019, 19:32
Le rendement du solaire photovoltaïque atteint 29 %
Le rendement du solaire photovoltaïque atteint 29 %
Il y a souvent une grande différence entre les performances obtenues avec des appareils mis au point en laboratoire et ce que vous pouvez en attendre lorsqu'ils sont produits en masse pour fonctionner dans le monde réel. Ce constat est particulièrement vrai pour la technologie des cellules solaires photovoltaïques. Bien que nous lisions souvent des études consacrées à de nouveaux concepts promettant des niveaux record d’efficacité, il n'en reste pas moins qu'au final, le rendement maximal d'une installation utilisant des panneaux solaires se situe en réalité entre 12 et 18 %. Les perfectionnements que permettent certains matériaux ou processus de fabrication des plus exotiques n'ont souvent pas de suites. Pour autant, un système conçu et testé par Insolight, jeune pousse suisse, montre qu'il est possible d'obtenir un rendement record de 29 %.

La technologie de cellules utilisée par le système d’Insolight, similaire à celle des satellites, a été sélectionnée pour son haut rendement énergétique. Évidemment, ce ne sont pas les cellules les moins chères, mais elles n'ont pas à couvrir la totalité de la surface du panneau. Le système consiste à superposer aux cellules un « panneau de lentilles » en verre, chargé de concentrer la lumière disponible pour former une matrice de « puits de lumière », focalisés sur les cellules. Le panneau solaire est en permanence déplacé de quelques millimètres dans le plan X-Y pour aligner les cellules avec le point de focalisation afin d'optimiser la puissance obtenue en sortie. Résultat : la surface recouverte de cellules photovoltaïques actives ne représente que 0,5 % de la surface du panneau, ce qui permet de diminuer considérablement les coûts. Bien entendu, les économies réalisées dépassent largement les coûts supplémentaires liés aux panneaux de lentilles en verre et au système de suivi.

 
L'installation d’Insolight a fonctionné l’an passé par tous les temps sur le toit de l’EPFL (École polytechnique
fédérale de Lausanne) et a obtenu des rendements inégalés jusqu'ici. Image : Insolight.
Selon Insolight, le système est particulièrement adapté pour capturer la lumière diffuse, très fréquente en Europe centrale. Le concept a fait l'objet d'une première installation en 2016 et l'entreprise prévoit un produit disponible sur le marché en 2022 après avoir effectué des essais de pérennité du système plus approfondis.
 
Chargement des commentaires...
articles apparentés