Thomas Scherer

Le rover martien Opportunity fait ses adieux

19 février 2019, 14:20
Au revoir Oppy...
Au revoir Oppy...
Conçu à l'origine par la NASA pour explorer minutieusement l’environnement martien en à peine trois mois, le rover Opportunity a envoyé sa dernière image en juin 2018 après 15 ans de bons et loyaux services.

Les preuves collectées par l'engin à six roues ont permis de découvrir que Mars a été dans le passé un environnement beaucoup plus accueillant pour Homo sapiens qu'il ne l'est aujourd'hui. C’est une tempête de poussière ininterrompue sur toute la planète qui a finalement eu raison du véhicule robot. Dans la nuit du mardi 12 février, une série ultime de commandes d'activation, accompagnées d'une chanson (I'll Be Seeing You de Billie Holiday), ont été adressées au rover, mais sans réponse de sa part.

Responsable des missions de la NASA, Thomas Zurbuchen a annoncé le décès de « son bien-aimé Opportunity » à l'équipe chargée du rover au sein du Jet Propulsion Laboratory de l'agence spatiale, à Pasadena, en Californie.
Opportunity a survécu plusieurs années à son grand frère « Spirit ». Les deux astromobiles avaient atteint en 2004 deux faces opposées de la planète rouge pour une mission d’une durée prévue de 90 jours (le jour martien dure 39 minutes de plus qu’une journée sur Terre). Finalement, Opportunity aura établi des records d'endurance et de distance parcourue qui ne sont pas près d'être battus. Au total, le rover a couvert une distance de 45 kilomètres sur Mars et est resté en parfait état de fonctionnement plus longtemps que tout autre véhicule extraterrestre roulant. Équipé de caméras et d'instruments montés sur un bras robotisé, Opportunity a permis d'étudier la géologie de la planète rouge. Il pouvait broyer des matériaux prélevés en surface, enregistrer des images prises au microscope et analyser la composition d'échantillons de roches et de sol.

Mais son résultat le plus spectaculaire, conjointement à son homologue Spirit, a été de révéler, que dans le passé, de l'eau avait coulé à la surface de la planète Mars, indice séduisant suggérant qu'un vie microbiologique avait pu ainsi se développer…

Au cours de la tempête de poussière, l'intensité du rayonnement solaire a été ramenée à seulement 0,002 % de sa valeur normale et les niveaux de charge de la batterie se sont effondrés. Opportunity est alors passé en hibernation. Lorsque le ciel s'est finalement éclairci à la fin de l'année 2018, le rover est malheureusement resté silencieux. Même si cette journée a été marquée par la tristesse de l'équipe, l'intérêt pour la planète Mars reste entier. L'an prochain, trois nouvelles missions devraient être lancées par les agences spatiales américaine, chinoise et européenne.

Peut-être qu'un jour, nos descendants, parvenus sur la planète rouge, retireront la poussière des panneaux pour réveiller Oppy, qui reprendra ses travaux là où il les a laissés.
 
Chargement des commentaires...
articles apparentés