LED

LED : un marché qui marche

13 février 2014, 00:00
LED : un marché qui marche
LED : un marché qui marche

La semaine dernière, nous donnions ici des échos du ForumLED qui s’est tenu fin 2013. Comme lors des éditions précédentes, les conférences se sont ouvertes sur un état des lieux du marché de la LED. 

En Europe, l’éclairage représente aujourd’hui environ 14 % de l’électricité consommée ; on estime qu’en 2050, cette consommation pourrait être réduite à 6 % grâce entre autres à l’éclairage à LED. Toutefois, le simple remplacement des lampes à incandescence, des tubes fluorescents ou des lampes à décharge ne suffit pas. Il faut également mieux adapter l’éclairage à l’utilisateur et aux utilisateurs. Dans les immeubles de bureaux, par exemple, il est possible d’atteindre cet objectif en ayant recours à des détecteurs de présence (allumage/extinction automatique), des variateurs commandés par la lumière du jour et enfin des systèmes optiques de grande qualité… Pour optimiser et améliorer l’éclairage, sa conception devrait également englober un système de communication et d’interaction entre unités de commande et capteurs. Bien entendu, cela sous-entend une standardisation des protocoles utilisés.

 

Depuis le retrait des lampes à incandescence, débuté en 2009, le particulier est incité à acheter des produits qu’il espère plus efficaces ; dans le même temps, de nouvelles lampes, à LED, sont arrivées en masse et très rapidement dans les rayons (on parle de technologie disruptive) mais les acheteurs sont perdus, faute d’informations et de connaissances, de normes, de critères de qualité clairs et de surveillance du marché…

L’industrie de l’éclairage et les pouvoirs publics devraient coopérer pour améliorer les connaissances des acheteurs, ce qui les aidera à choisir l’éclairage le mieux adapté à leurs besoins. Fin 2012, les industriels européens et les associations nationales de l’éclairage se sont rassemblés et ont fondé l’association LightingEurope, une plate-forme de développement et de communication. Il s’agit aussi de « se serrer les coudes » pour limiter le flux de produits asiatiques de qualité parfois douteuse, grâce à des travaux de normalisation et un renforcement de la surveillance des produits. Les moyens et la volonté seront-ils au rendez-vous ?

 

Les experts estiment que le marché de la LED en remplacement des lampes historiques va croître jusqu’en 2020 puis se stabiliser. Il faut réussir à vaincre le scepticisme des acheteurs vis-à-vis des LED, ils ont été échaudés par la piètre qualité des lampes fluocompactes.

Les ventes de LED pour les téléviseurs et autres écrans (backlighting) ont déjà commencé à décroître, les prix ne varient plus. La part de marché de l’éclairage automobile devrait rester autour de 10 % du marché global de la LED.

Chargement des commentaires
articles apparentés