Elektor Team

Les PIC de Microchip, plus ils en font, moins ils consomment

10 décembre 2013, 14:37
Les PIC de Microchip, plus ils en font, moins ils consomment
Les PIC de Microchip, plus ils en font, moins ils consomment

Après avoir présenté ses premiers microcontrôleurs à très faible consommation, en introduisant les produits baptisés nanowatt au sein des diverses gammes de PIC il y a déjà quelques années, Microchip récidive aujourd’hui avec de nouveaux circuits qui sont tout à la fois plus performants et moins gourmands que leurs prédécesseurs.

Ces circuits, qui se répartissent dans les familles PIC 12 et PIC 16, ont une consommation qui peut descendre jusqu’à 20 nA en mode veille et, même s’il est vrai que dans ce mode on ne fait pas grand-chose, ils n’absorbent en fonctionnement que 50 µA par MHz de fréquence d’horloge.

Côté performances, 14 nouvelles instructions ont été ajoutées par rapport aux versions précédentes ce qui, selon Microchip, permet un gain en performances de 40 % lorsque les circuits sont programmés en C.

Ces circuits ont en outre en commun de pouvoir fonctionner jusqu’à 32 MHz de fréquence d’horloge, d’intégrer jusqu’à 14 Koctets de mémoire Flash de programme, 256 octets de mémoire EEPROM de données et jusqu’à 1 Koctets de mémoire vive.

Les périphériques intégrés ne sont pas en reste avec des temporisateurs à 4 et 8 bits, un module d'horloge temps réel, des interfaces séries asynchrones (EUSART) et synchrones (I2C et SPI) et même un convertisseur analogique/numérique à 10 entrées pour une résolution de 12 bits.

La tension d’alimentation peut être comprise entre 1,8 volt et 5,5 volts et Microchip précise à ce sujet que les périphériques analogiques fonctionnent pleinement sur toute cette plage.

Les fiches techniques de ces nouvelles familles de circuits sont dès à présent à votre disposition sur le site de Microchip

Chargement des commentaires
articles apparentés