Elektor Team

Les retombées du tsunami japonais ne sont pas seulement radioactives

10 décembre 2013, 14:38
Les retombées du tsunami japonais ne sont pas seulement radioactives
Les retombées du tsunami japonais ne sont pas seulement radioactives

On a pris l’habitude de lire « made in China » un peu partout, notamment sur les composants électroniques de pointe, mais il reste d'autres grands pays producteurs au premier rang desquels figure le Japon. Les médias parlent beaucoup de la destruction de la centrale nucléaire de Fukushima et de ses conséquences sur l’environnement. Mais qui parle des nombreuses usines de production de composants électroniques, affectées elles aussi par le séisme ? Il faudra encore des semaines, voire plusieurs mois pour certaines d’entre elles, avant de retrouver leur capacité de production.

Si vous êtes client professionnel de Farnell, le distributeur de composants, vous avez d’ailleurs été informé de ces problèmes par courriel. Vous avez sans doute reçu une liste de produits, parmi ceux que vous commandez fréquemment, qui risquent de ne plus être livrables pendant une durée indéterminée.

Ce n’est là que la partie émergée de l’iceberg. Les industriels de l’automobile ont de quoi s’inquièter, car dans les véhicules assemblés en Europe, nombre de composants de pointe sont produits au Japon. Avec le flux tendu et l'absence de stocks, les difficultés de production ne vont pas tarder. Ainsi, par exemple, huit usines du fabricant de microcontrôleurs spécialisés Renesas ont-elles été touchées par le séisme. Des mois passeront avant qu’elles retrouvent leur capacité de production.

Ne vous croyez pas à l’abri, même si vous êtes amateur de berlines bien françaises, car, que ce soit Renault, Peugeot ou Citroën, toutes ces marques sont tributaires de la production électronique du pays du soleil levant.

Chargement des commentaires
articles apparentés