Le Petit Poucet ne sortira plus sans son portable

20 mai 2016, 07:00
Le module eCompass équipe notamment les montres connectées.
Le module eCompass équipe notamment les montres connectées.
Les applications de suivi d’activité physique pour ordiphones, montres connectées ou bandeaux vestimentaires ont besoin de connaître en permanence et avec précision la position de l’utilisateur (ne serait que pour satisfaire son éventuel besoin de partager ses exploits avec ses amis virtuels plutôt qu’avec son chien). Lorsque le signal du satellite est trop faible ou absent, par exemple en forêt ou à l’intérieur d’un bâtiment, un module de guidage à l’estime aide l’appareil mobile à déterminer la localisation de l’utilisateur.
 
L’erreur de cap du nouveau module eCompass LSM303AGR de STMicroelectronics est inférieure à 4 degrés au lieu des 10 degrés types des dispositifs actuels. Il combine sur une même puce un accéléromètre MEMS à trois axes et un capteur magnétorésistif à 3 axes (AMR, Anisotropic Magneto-Resistive). Le capteur ARM affiche une plus grande sensibilité et un bruit plus faible que les capteurs Hall conventionnels, et se montre thermiquement plus stable que les modules à magnétorésistance géante ou à magnétorésistance à effet tunnel. La gamme dynamique élevée du capteur AMR contribue par ailleurs à la précision du dispositif en évitant la saturation magnétique dans les zones de fort champ magnétique.
 
D’après les tests effectués par le fabricant à diverses latitudes, le module eCompass est plus précis et thermiquement plus stable que les puces similaires et capteurs purement magnétiques proposés par la concurrence.
Chargement des commentaires
articles apparentés