MonoDAQ-U-X : la mesure (via un port USB) avec DEWESoft

15 avril 2019, 09:53
MonoDAQ-U-X est un nouvel appareil de mesure polyvalent. Il n'a pas fini de faire parler de lui, même s'il se présente sous la forme plutôt modeste d’un simple boîtier d'interface de mesure alimenté par le port USB-C. Le seul câble USB-C à l’arrière du boîtier suffit donc pour l'alimentation et la communication avec un ordinateur. La séparation galvanique est assurée par l’isolement des lignes d'alimentation et de communication immédiatement après le connecteur USB. En façade, les 8 broches polyvalentes du connecteur sont paramétrables en entrées ou sorties analogiques ou numériques. La configuration des canaux s'effectue à l'aide d'un tableau dans le logiciel DEWESoft. Ah logiciel, voilà le grand mot lâché !

Se familiariser avec le logiciel DEWESoft

Lors de son banc d’essai publié récemment, Clemens Valens n’avait pas encore eu le loisir ni d’utiliser ni surtout de se familiariser avec ce logiciel et d’en faire la démonstration avec le MonoDAQ-U-X.
C’est chose faite maintenant, la vidéo se trouve ci-dessous. La mesure du gain d’un transistor NPN montre comment utiliser telle sortie du MonoDAQ pour fournir la tension d’alimentation du circuit de test, telle autre comme entrée puis comme sortie pour mesurer le courant à fournir au transistor à tester. Une autre broche du monoDAQ est configurée comme entrée pour mesurer la tension de collecteur. Et comme le MonoDAQ n’a qu’une entrée de mesure de courant (déjà utilisée), deux autres entrées sont utilisées pour la mesure du courant de base (aux bornes de la résistance de base.
Comme la combinaison matériel-logiciel MonoDAQ-U-X/DEWESoft semble prometteuse, il est fort probable que nous aurons bientôt la démonstration d’autres exemples de cette coopération. N’hésitez pas à nous faire savoir quels sujets vous aimeriez voir aborder.
 
 

Sigma-delta avec échantillonnage < 50 kS/s (16 bits)

Sous le capot, le maillon central de la chaîne de mesure est la conversion analogique-numérique sigma-delta avec taux d'échantillonnage jusqu'à 50 kS/s (16 bits) et résolution maximale de 20 bits (100 éch./s). Avec un seul canal d'entrée en service, le signal est exempt de repliement dans une bande passante de 0,4 fois la fréquence d'échantillonnage. Avec plusieurs canaux d'entrée analogiques, les signaux sont multiplexés en amont du CAN. Il est possible de sélectionner jusqu'à 8 entrées de tension unipolaires et jusqu'à 4 entrées de tension différentielle. La plage d'entrée de la moitié des canaux atteint 10 V tandis que celle de l'autre moitié est limitée à 2 V du fait de l'absence de diviseur de tension sur ces canaux.

Spécifications

  • Isolation de l'alimentation et du signal entre fiche USB d'entrée et connecteur frontal
  • Taux d'échantillonnage max. : 50 kéch./s (16 bits), résolution max. : 20 bits (100 éch./s)
  • Possibilité de raccorder jusqu'à 2 jauges de contrainte (à pont complet) ou jusqu'à 4 thermocouples
  • Max. 4 entrées différentielles ou 8 entrées asymétriques
  • Entrée de mesure de courant avec shunt interne (0,5 Ω)
  • Sortie analogique (+/– 4 V, 14 bits, 50 kS/s)
  • 8 entrées ou sorties numériques max.
  • 1 Wire, interface I²C et UART sur le connecteur en façade
  • Sonde d'humidité interne
  • Accéléromètre à 3 axes et gyroscope à 3 axes

Applications typiques

  • Dispositif IoT embarqué pour la mesure de consommation d'énergie
  • Mesure analogique pour machines industrielles et bancs d'essais
  • Jauge de contrainte pour le contrôle qualité industriel
  • Surveillance de conditions industrielles (tension, température, courant)
  • Mesure de précision pour ordinateurs monocartes (Raspberry Pi, LattePanda, etc.)
  • Alimentation de laboratoire précise pour le développement de cartes
     
Chargement des commentaires...
articles apparentés