Elektor Team

On achève bien les robots

10 décembre 2013, 14:38
On achève bien les robots
On achève bien les robots

Les Japonais soignent leur réputation de travailleurs acharnés en pratiquant leurs activités de loisirs avec le même acharnement technologique qui a fait la grandeur de leur industrie. Ils viennent ainsi d’organiser, dans la ville d’Osaka et sous l’égide de la société Vstone, spécialisée en robotique, le premier marathon de robots.

Sur une piste de 100 m de long au tracé quelque peu tortueux, cinq robots bipèdes se sont donc affrontés avec la mission d'effectuer 422 fois ce parcours afin d’atteindre les mythiques 42 kilomètres du marathon.

Les robots engagés dans la compétition, d’une taille de l’ordre de 40 cm en moyenne, étaient alimentés chacun par plusieurs batteries rechargeables dont le remplacement était autorisé pendant la course ainsi qu’un minimum d’assistance technique.

Un des robots a dû abandonner pour des problèmes techniques tandis que deux autres n’ont pas réussi à finir la course : l'un s’est arrêté au bout de 100 tours de circuit, soit tout de même 10 kilomètres, tandis que l’autre en a parcouru le double avant de s'immobiliser.

Les deux meilleurs quant à eux, à l’image de ce qui arrive souvent chez leurs homologues humains, ont terminé dans un mouchoir de poche puisqu’ils n’ont été séparés que par une seconde de différence à l’issue des 422 tours prévus.

Pour ce qui est de la rapidité, nos champions ont accompli leur marathon en 54 heures et 57 minutes ce qui, compte-tenu de la petite taille de leurs jambes, est une belle prestation.

Note : On achève bien les chevaux est le titre français remarquablement bien traduit du film américian mythique : They Shoot Horses, Don't They?  (1969)  dans lequel le réalisateur Sidney Pollack dépeint les marathons de danse pendant la Grande Dépression en Californie.

Chargement des commentaires
articles apparentés