Oscilloscopes anciens et modernes : sondez les ondes

9 janvier 2020, 01:00
La communauté des électroniciens francophones doit à Rémy Mallard un ouvrage d'initiation à l'électronique qui a séduit des milliers de lecteurs et continue de le faire, car il est plus que jamais d'actualité. Son titre est un programme à lui tout seul : Rémy Mallard explique l'électronique pour les débutants qui sèchent les cours, mais ne craignent pas de se brûler les doigts. Pour cela, il n'a pas lésiné sur les moyens, en 350 pages d'une lecture agréable et roborative, qui répondent aux nombreuses questions que se pose le débutant, mais aussi l'électronicien déjà bien engagé dans une pratique régulière. Une de ces questions est : l'oscilloscope est-il indispensable ? 

Un oscillo est une lanterne magique

Ce qui se passe en électronique est par définition invisible à l’oeil nu. L’instrument qui permet précisément de rendre visibles les signaux électriques, celui par le truchement duquel les effets de l’électronique se manifestent à nous, c’est l’oscilloscope.

Hélas, quand on commence à faire de l’électronique, c’est souvent sans oscilloscope. Et l’on en est réduit à tâtonner, aussi bien physiquement que mentalement. Le jour où l’on goûte à la visualisation des signaux sur un écran, c’est une révélation. Plus personne ne souhaite se priver de cet enchantement. Pas de retour en arrière. En électronique, si l’on veut progresser dans le plaisir et dans la compréhension, il faut un oscillo.

Commence alors une période d’interrogation : comment choisir ? Et à peine cette question-là aura-t-elle trouvé sa réponse, il en viendra une ribambelle d’autres que l’on peut résumer en une seule : comment se servir de l’oscilloscope de telle sorte que ce qu’il affiche corresponde bien à la réalité des signaux ?
L'oscillo est certes une lanterne magique, encore faut-il dompter les génies pas toujours commodes qui s'y cachent.

Rémy Mallard explique les oscilloscopes anciens & modernes pour les débutants

Dans ce nouveau livre de 375 pages (oui, c'est du sérieux !), l'auteur répond clairement à toutes les questions que l'on se pose avant et après avoir appuyé sur le bouton marche d'un oscillo. Il donne aussi de nombreuses informations pour aider son lecteur à élucider lui-même de nouveaux mystères qui ne manqueront pas de surgir. Ceux qui le connaissent déjà comme l’auteur du livre mentionné ci-dessus, mais aussi d’un autre excellent livre d’initiation à la programmation des microcontrôleurs PIC, savent déjà qu’ils trouveront ici un ouvrage utile, qu’ils rouvriront souvent. Cliquez ici pour découvrir la table des matières et d'autres informations sur l'ouvrage.

Chargement des commentaires...
articles apparentés