Papier fluorescent pour les tests de dépistage des maladies infectieuses

22 octobre 2018, 12:18
Papier fluorescent pour les tests de dépistage des maladies infectieuses
Papier fluorescent pour les tests de dépistage des maladies infectieuses

Le numéro de janvier-février 2018 de la revue Elektor présentait une horloge capable d’inscrire l’heure sur un support autocollant phosphorescent. Ce principe de luminescence peut aussi s’appliquer aux tests de dépistage des maladies infectieuses.

Les chercheurs de l’université de technologie d'Eindhoven et de l’université Keiō au Japon viennent de développer une méthode pratique et fiable pour effectuer ces tests. Pour les réaliser, il vous suffit de disposer d'une bande de papier luminescente, d'une goutte de sang et d'une caméra numérique. Très rapide et abordable, cette technologie permet d'identifier une infection en vingt minutes. Les tests habituels, coûteux et fastidieux, pratiqués dans les laboratoire des hôpitaux ne sont plus nécessaires. Ces tests ont aussi un potentiel considérable dans les pays en voie de développement pour la détection des maladies tropicales.

Anticorps

Le test indique la présence d'une maladie infectieuse en identifiant certains anticorps dans le sang. Ces anticorps sont produits par le corps en réponse, par exemple, aux virus et aux bactéries. Le développement de tests pratiques pour la détection des anticorps bénéficie d'un intérêt considérable comme alternative aux tests réalisés dans les laboratoires. Les médecins utilisent également de plus en plus les anticorps comme médicaments, par exemple pour traiter certains cas de cancers ou de rhumatismes. Ce test simple est également très utile pour vérifier périodiquement le dosage de ces médicaments et pour remédier à temps à un problème.

Papier photoémetteur

Utiliser la bande de papier mise au point par les chercheurs de l'université de technologie d’Eindhoven et de l'université japonaise de Keiō est un jeu d’enfant. Il suffit de déposer une goutte de sang à l'endroit approprié du papier, d'attendre vingt minutes et de le retourner. Une réaction biochimique provoque l'émission d'une lumière bleue-verte au verso du papier. Plus la couleur est bleue, plus la concentration des anticorps est forte. Une caméra numérique, par exemple celle d'un téléphone mobile, suffit à déterminer la couleur exacte, et donc le résultat.

Sensor protein

La couleur est produite grâce à un ingrédient secret dont la bande de papier est imprégnée : une protéine capteur lumineuse développée par l'université technologique d'Eindhoven. Lorsqu'une goutte de sang est placée sur le papier, cette protéine provoque une réaction qui produit une lumière bleue (phénomène baptisé bioluminescence). Le dispositif contient également une enzyme qui sert, par exemple, aux lucioles et à certains poissons pour produire de la lumière. Dans un second temps, la lumière bleue est convertie en lumière verte. C'est ici qu'intervient le point clé : si un anticorps se lie à la protéine capteur, il bloque cette deuxième étape. Plus le vert domine, moins la concentration des anticorps est élevée, et inversement. Le rapport entre le bleu et le vert permet par conséquent de déterminer la concentration en anticorps.

Les résultats de ces recherches ont été publiés sur le site de la revue Angewandte Chemie.

Chargement des commentaires...
articles apparentés