Rédaction Web

Un robot émotif

12 juin 2014, 09:20
Un robot émotif
Un robot émotif

Comparer une personne insensible à un robot deviendra un jour un reproche obsolète. Pepper, un robot de 1,21 m (28 kg), a été conçu pour lire et répondre à l'humeur de son utilisateur. Lors de sa présentation à Tokyo par la société japonaise Softbank, spécialisée dans les télécommunications, le petit humanoïde a fait une révérence à l’assistance avant d’engager la conversation avec le directeur général de Softbank, lui serrant la main et l’encourageant à sourire.

Des caméras, des enregistreurs audio et des capteurs dans la tête de Pepper lui permettent, grâce aux techniques de reconnaissance faciale, d’acquérir des informations sur son interlocuteur. Pepper n’est pas un automate programmé, il parle 17 langues et adapte son comportement.

Les informations sur les réactions sont centralisées en ligne et peuvent ensuite être utilisées par d'autres unités afin de modifier la façon dont ils se comportent. L’interaction entre les robots et leurs utilisateurs changera donc en fonction de ce qu'ils perçoivent.

Pepper a des bras et des mains, mais évolue en roulant. Une tablette tactile sur sa poitrine permet la communication.

Pour Masayoshi Son, directeur général de Softbank, les robots ménagers seront de plus en plus nombreux, notamment pour l’accompagnement voire les soins des patients ou de personnes âgées.

Pepper est le fruit d’une collaboration entre Softbank et les Français d’Aldebaran Robotics, créateurs d'autres robots humanoïdes comme Nao et Romeo. La vente devrait démarrer en début d’année prochaine, mais on ignore encore si Pepper sera vendu en dehors du Japon. En attendant, son prix, moins de 2 000 $, n’a pas manqué d’étonner les analystes. 

Chargement des commentaires
articles apparentés