Denis Meyer

Samsung, un bio-processeur qui vous veut du bien

5 janvier 2016, 12:16
Samsung, un bio-processeur qui vous veut du bien
Samsung, un bio-processeur qui vous veut du bien
Samsung Electronics Co. annonce aujourd’hui la production en série de la puce biométrique polyvalente avec laquelle le géant coréen entend répondre à la nouvelle tendance de la santé quantifiée. Ce Bio-Processor est conçu pour accélérer la mise au point d’accessoires portables innovants pour la surveillance quotidienne de la santé des consommateurs. Samsung affirme que c'est la première puce tout-en-un de solution de santé du marché. En effet, outre le microcontrôleur, le circuit de gestion de l’alimentation (PMIC), l’unité de traitement de signal numérique (DSP) et la mémoire flash, y sont intégrés pas moins de cinq unités de mesure analogiques (AFE) : un capteur d’impédance bioélectrique (BIA), un photopléthysmographe (PPG) (une technique d’exploration fonctionnelle vasculaire non invasive), un électrocardiographe (ECG), un capteur de température cutanée et un capteur de conductance cutanée (GSR).
Ceux-ci lui permettent de mesurer les signaux biométriques sans composants de traitement externes, pour surveiller notamment la masse graisseuse et musculaire, la fréquence et le rythme cardiaque, la température de la peau et le niveau de stress. Ces données, une fois combinées, permettront de nombreuses autres utilisations.
La miniaturisation est également un atout de choix du Bio-Processor dont Samsung indique qu’il est quatre fois moins encombrant que des composants concurrents. Pour faciliter la mise en oeuvre de son nouveau bio-processeur, Samsung propose plusieurs plateformes de prise en main et d’évaluation qui en illustrent les différentes configurations d’utilisation : bracelet, bandeau, timbre…
Chargement des commentaires
articles apparentés