Serendipité musicale

5 mars 2016, 02:14
J’ai parlé ici de la tendance à l’utilisation d’une terminologie obscure dépourvue de toute référence commune pour désigner les fonctions des nouveaux modules de synthétiseurs. À l’inverse, derrière la façade d’un module à la fonction apparemment triviale peuvent aussi se cacher des ressources littéralement inouïes ; ainsi le Tea kick (entièrement assemblé à la main, à Brno, par le constructeur tchèque Bastl) se présente-t-il comme une (bonne) batterie électronique, avec de remarquables sons d’instruments à percussion à peau, mais ce n’est pas tout : ses oscillateurs à relaxation en double T utilisés pour obtenir un timbre réaliste, peuvent, quand ils sont habilement déréglés, produire aussi des sons expérimentaux intéressants. Le tout est d’avoir la patience de « chercher ce qu’on trouve » comme disait Picasso. Il suffit de jouer du (dé)réglage de l’accord (tune) et de l’entrée de commande en tension (CV), ainsi que du réglage de résonance (resonance), crucial ici, car c’est lui qui fait entrer le filtre en oscillation et le transforme en VCO.
Une autre astuce de ce module Bastl est l’adjonction dans le mixage sonore d’un générateur de clic (click generator) doté d'un réglage de tonalité. Celui-ci colore l’attaque et la résonance du son percussif obtenu, tout comme le choix de la baguette agit sur le son émis par une batterie.  Ah, j'oubliais... les nouveautés 2016 de Bastl (dont un séquenceur non linéaire et deux astucieux modules pour utiliser des pédales) sont présentées ici :
 
 
Chargement des commentaires
articles apparentés