Rédaction Web

Le tour du monde sans carburant

29 janvier 2015, 10:10
Le tour du monde sans carburant
Le tour du monde sans carburant

Afin de mettre en évidence l’énorme potentiel encore largement sous-exploité de l’énergie solaire, deux pilotes suisses ont traversé les États-Unis de San Francisco à New York City durant l'été 2013 à bord de Solar Impulse, le premier avion solaire, capable de voler jour et nuit sans une goutte de carburant. Ces intrépides explorateurs ont maintenant l’ambition de rééditer la performance, cette fois autour du monde.

Fin février ou début mars, les pilotes Bertrand Piccard et André Borschberg décolleront d’Abu Dhabi (Émirats Arabes Unis), vers l’est. En une dizaine d’étapes, l’avion devrait être de retour vers Abu Dhabi fin juillet ou début août. Au cours de cette mission de cinq mois, l’avion parcourra 35 000 km, certaines étapes durant plus de cinq jours et nuits. Les pilotes, assistés par une équipe de 60 personnes assurant le suivi en temps réel afin de modifier la route si nécessaire, se relaieront pour piloter le Solar Impulse 2. Ce nouveau prototype est un aéronef monoplace en fibre de carbone d’une envergure de 72 m qui ne pèse que 2,300 kg. Ses ailes sont couvertes de 17 000 cellules solaires, qui alimentent en énergie photovoltaïque quatre moteurs. Les vols sans escales sont possibles grâce aux batteries au lithium de l’avion,  rechargées pendant la journée. Lorsque le soleil se couche, les pilotes descendent de 28 000 pieds à seulement 5 000 pieds et volent en utilisant l'énergie de la batterie.

L'idée directrice de ces missions de plus en plus ambitieuses n’est pas d’aboutir à la généralisation du recours à l’énergie photovoltaïque pour les avions eux-mêmes, mais plutôt de mettre en évidence le formidable potentiel de l'énergie renouvelable en général.

Chargement des commentaires
articles apparentés