Denis Meyer

Tomographie et impression 3D au service de l'organologie musicale

19 janvier 2016, 07:39
Tomographie et impression 3D au service de l'organologie musicale
Tomographie et impression 3D au service de l'organologie musicale
La tomographie s’applique dans bien des domaines de recherche comme l’astrophysique, la géophysique et plus généralement la mécanique des matériaux. Elle restitue fidèlement une image du volume d’un objet sans le détruire ni l’altérer. L’organologie, c’est-à-dire l’étude des instruments de musique considérés sous l’angle de leur fabrication, est un nouveau champ d’application de la tomographie. Associée à l’impression 3D, elle fournit aux chercheurs des outils incomparables pour l’étude des instruments anciens, rares ou même disparus. Ceux-ci peuvent ainsi être reproduits et reconstitués rapidement et à relativement peu de frais. C’est un endocrinologue de profession, passionné d’instruments de musique, qui a eu l'idée de mettre les outils que lui offre sa discipline médicale au service de sa passion musicale.
 

Depuis plusieurs décennies, dans le monde entier, des musiciens et des facteurs s’efforcent de retrouver le son d’instruments d’avant l’enregistrement phonographique, dont on ignore donc comment ils sonnaient.
Leurs travaux portent entre autres sur les infimes détails de construction. Ici, il s'agit surtout d'instruments à vent et même plus particulièrement de leurs becs, souvent mal conservés ou perdus. Une fois les images obtenues et assemblées dans l'ordinateur, le modèle est reproduit physiquement par impression 3D. Ainsi, il est aisé de produire des répliques fidèles mais peu coûteuses, ou des variantes, par exemple pour des instruments de la même famille, mais dans un autre registre.
 
Chargement des commentaires
articles apparentés