Elektor Team

Transport supersonique : l’appel du vide

10 décembre 2013, 14:38
Transport supersonique : l’appel du vide
Transport supersonique : l’appel du vide

Paris-Amsterdam en moins de 20 minutes ? Ce temps vous parait complètement dingue ? Hyperloop est là pour le réaliser. Le milliardaire et entrepreneur Elon Musk est sur le point de dévoiler ce projet de transport capable de tenir ces performances. Premières étapes : Los Angeles — San Francisco. Ces deux villes, éloignées de près de 600 kilomètres, Musk envisage de les relier en moins de 30 minutes... à la vitesse de 1100 km/h.

Elon Musk n’en est pas à son premier coup d’essai. Cet entrepreneur n’est autre que le cofondateur de Pay Pal, de Tesla Motors et le fondateur et PDG de Space X, la première entreprise privée à avoir livré du matériel à la station orbitale internationale.

Ce qu’il propose ici c’est tout bonnement de révolutionner les modes de transport. Car Hyperloop n’est ni un avion, ni un train, ni une automobile..., c’est quelque chose qui n’existe pas encore et qu’il promet d’inventer.

Beaucoup de mystère entoure cependant encore ce projet. Elon Musk s'apprête à en dire davantage le 12 août, date à laquelle le projet sera rendu public.

D’ici là on peut se contenter des quelques annonces égrainées ici ou là. Elon Musk évoque une sorte d’hybride entre un concorde, un canon électrique et une table d’Air hockey. Selon lui, cette machine ne pourra pas s’écraser, elle serait indépendante des conditions météorologiques, fonctionnerait à l’énergie solaire et serait même susceptible de produire plus d’énergie qu’elle n’en consomme.

D’après certains ingénieurs, le scénario le plus probable est un train à sustentation magnétique fonctionnant dans des tubes à vide. Ce type de train est sans contact et à propulsion électrique. Il n'est donc pas ralenti par la friction et peut atteindre des vitesses incroyablement rapides en utilisant une quantité relativement faible d'énergie. Affaire à suivre...

Chargement des commentaires
articles apparentés