Nicolas Gervais

Un œil qui ne se ferme jamais

23 avril 2015, 17:33
Un œil qui ne se ferme jamais
Un œil qui ne se ferme jamais
Quel possesseur de caméra numérique n’a pas rêvé, un jour ou l’autre, de n’avoir plus à se préoccuper de l’alimenter ? S’il y a assez de lumière pour filmer, il devrait y avoir assez de lumière pour alimenter une caméra numérique. Ne suffirait-il pas de convertir en électricité la lumière ambiante ?

La résolution de la première caméra auto-alimentée est encore faible ; si elle est bien éclairée, celle-ci ne prend encore qu’une image par seconde, mais, théoriquement, elle peut filmer éternellement. Construite à partir de pièces du commerce, cette caméra utilise un capteur d'images créé à l'Université Columbia, qui peut à la fois capturer la lumière pour des images, comme un appareil photo, et la transformer en électricité, comme un panneau solaire. Cette méthode tire parti de la capacité d'une photodiode à être utilisée à la fois comme cellule photoconductrice et photovoltaïque. Le prototype dispose d'un capteur de 30x40 pixels qui alterne entre capture et charge. Après chaque capture d'image, le capteur change de mode, absorbe la lumière, la change en énergie électrique et la stocke afin de prendre la prochaine photo.

< Lorsqu'elle n’est pas utilisée pour la capture d'images, la caméra peut fonctionner comme un générateur électrique et convertir la lumière en électricité pour d'autres appareils. Les performances certes modestes de cette invention laissent entrevoir des possibilités intéressantes.
articles apparentés