Denis Meyer

Grâce à un doigt bionique un patient amputé ressent des textures

16 mars 2016, 08:00
Une personne amputée a pu percevoir et distinguer des textures lisses et rugueuses en temps réel avec un bout de doigt artificiel connecté chirurgicalement à des nerfs dans la partie supérieure de son bras. Cette avancée va accélérer le développement du sens du toucher en prosthétique.

Les nerfs de personnes non-amputées peuvent être stimulés de la même manière pour sentir la rugosité, sans recours à la chirurgie, ce qui signifie que le toucher prosthétique pour les personnes amputées peut être étudié et testé en toute sécurité sur des personnes valides.
La technologie utilisée a été développée par Silvestro Micera et son équipe à l’EPFL (Suisse) et à la SSSA (Italie), en collaboration avec Calogero Oddo et son équipe à la SSSA. Les résultats, publiés dans eLife, ouvrent des perspectives nouvelles en vue du développement de prothèses bioniques, améliorées grâce à un perception sensorielle.

« La stimulation avait presque le même effet que ce que je ressentirais avec ma main », explique Dennis Aabo Sørensen, amputé d’une main, à propos du doigt artificiel connecté à son moignon. Il poursuit: « Je sens encore ma main manquante comme si j’avais le poing fermé. J’ai ressenti les sensations de texture au bout de l’index de cette main fantôme. »
 
Chargement des commentaires
articles apparentés