Rédaction Web

Un petit cygne pour surveiller l’eau

23 juillet 2015, 11:10
Un petit cygne pour surveiller l’eau
Un petit cygne pour surveiller l’eau
Vous êtes confortablement installé au bord de l’eau et profitez de la sérénité d’une rive ombragée quand surgit un robot bardé d’électronique chargé de traquer la pollution de la rivière ou du plan d’eau. L’apparition des engins n’a rien de bucolique ! Imaginez la même situation, mais au lieu d’un robot, ce sont des cygnes qui glissent sur l’eau : quelle agréable surprise ! Et quelle bonne idée de camoufler en cygnes des robots chargés de la surveillance de la qualité de l'eau. Un robot NuSwan est doté d’une batterie, de moteurs électriques et de deux hélices, ainsi que de capteurs pour mesurer des données comme le pH, la turbidité, la teneur en chlorophylle ou en oxygène dissous. Ils peuvent être télécommandés manuellement, mais, grâce à leur propre système de guidage GPS embarqué, ils sont censés naviguer de façon autonome sur les réservoirs ou d'autres plans d'eau, sans passer deux fois au même endroit, à moins qu’on ne le souhaite.
 
Les données sont transmises par Wi-Fi, et le robot revient automatiquement à une station de chargement quand sa batterie commence à faiblir. Ces robots sont raisonnablement solides, assez du moins pour résister aux inévitables collisions avec de petits bateaux.
Conçus à l'Université nationale de Singapour vers 2010, ces cygnes devraient être moins chers, plus rapides et plus simples à mettre en oeuvre pour la mesure de la qualité de l'eau que les bateaux utilisés actuellement. De nouveaux modèles sont à l’étude avec d'autres types de capteurs et pour une utilisation en eau salée.
Chargement des commentaires
articles apparentés