Elektor Team

Un récepteur multi GPS capte aussi les satellites encore au sol

10 décembre 2013, 14:38
Un récepteur multi GPS capte aussi les satellites encore au sol
Un récepteur multi GPS capte aussi les satellites encore au sol

STMicroelectronics a développé la première puce au monde capable de recevoir et de traiter les signaux de pas moins de quatre systèmes de navigation par satellite. Outre la désormais banale réception de GPS, la nouvelle puce peut également capter les satellites GALILEO (le système de navigation européen), GLONASS (GLObal NAvigation Satellite System, le système russe) et QZSS (Quasi-Zenith Satellite System, l’extension japonaise du GPS). Cette polyvalence permettra d’améliorer la précision de la géolocalisation dans des endroits où les satellites sont difficiles à « voir », comme dans des villes.


La nouvelle puce au nom de Teseo II (réf. STA8088EX) possède un cœur ARM9 pour traiter les données des satellites. Il y a un port USB 2.0, un contrôleur pour bus CAN, un convertisseur A/N, une interface I²C, un MSP (Multi-channel Serial Port, c.-à-d. un port série multicanal), un UART et des E/S universelles. Le circuit qui peut être utilisé dans des systèmes de navigation personnelle est aussi disponible dans une version durcie pour l’automobile. Des échantillons sont désormais disponibles et la production devrait démarrer en Q3 2011.


Par contre, pour profiter pleinement de cette nouvelle puce il faudra attendre encore un peu, car le système de navigation européen GALILEO est loin d’être opérationnel. En effet, le premier satellite se trouve actuellement dans une orbite géostationnaire... aux Pays-Bas, sur une table dans un laboratoire de test et de validation de l’ESA.

Chargement des commentaires
articles apparentés