Elektor Team

Une 4L volante téléguidée par iPhone

10 décembre 2013, 14:37
Une 4L volante téléguidée par iPhone
Une 4L volante téléguidée par iPhone

Après l’invasion des mini-hélicoptères téléguidés pour la maison, voici le nouveau joujou que tout le monde s’arrachera sans doute à Noël prochain : l’AR.Drone. Derrière ce nom un peu étrange se cache un petit hélicoptère à quatre hélices téléguidé par iPhone ou iPod touch. Contrairement aux mini-hélicoptères d’intérieur qui arrivent tou juste à s’écraser contre le plafond, l’AR.Drone a été conçu pour un pilotage facile, permettant un vol élégant et stable. Un appui sur un bouton permet le décollage de l’appareil. Une fois en vol il suffit d’appuyer sur un autre bouton pour le faire atterrir. C’est simple comme bonjour. Pour arriver à une telle simplicité l’aéronef intègre pas mal d’électronique, notamment un calculateur à base de ARM9 avec 128 Mo de mémoire vive exécutant Linux et une centrale inertielle qui consiste en un accéléromètre à trois axes, un gyroscope à deux axes et un gyroscope de précision à un axe en lacet.

 

L’AR.Drone est un véritable drone, équipé de deux caméras et des logiciels de reconnaissance de formes. La première caméra, placée sous la structure, est reliée à la centrale inertielle et sert à mesurer la vitesse du drone pour des vols stationnaires. La seconde caméra, située à l’avant de l’appareil, retransmet par liaison WiFi un flux vidéo (15 images/s) sur l’écran de l'iPhone ou de l'iPod touch, ce qui permet de voir eaxctement ce que verrait un le pilote dans le cockpit de l’appareil.

 

L’application principale de ce gadget volant n’est pas militaire, son autonomie de 15 min est bien trop faible, mais ce sont les jeux vidéo. L’aéronef utilise la reconnaissance de formes et le positionnement d’objets virtuels.

 

L’AR.Drone est conçu par Parrot et utilise des matériaux légers et robustes. La structure principale est constituée de tubes de fibres de carbone et de pièces plastiques moulées en PA66 chargées en fibres. Les carènes sont injectées en EPP.

Chargement des commentaires
articles apparentés