Denis Meyer

Vibrations acoustiques pour la discrimination de cellules sanguines

22 mai 2016, 08:00
Vibrations acoustiques pour la discrimination de cellules sanguines
Vibrations acoustiques pour la discrimination de cellules sanguines
Des chercheurs suédois ont mis au point nouvelle méthode microfluidique de tri de cellules en fonction de leurs propriétés acoustiques. Ces propriétés sont étroitement liées au contenu et à la structure des cellules à analyser, mais indépendantes de leur taille. La méthode convient donc pour une discrimination par types de cellules sans égard à leur taille. Elle permettrait de développer un analyseur de poche pour hémogramme (= comptage des globules rouges et de différents types de globules blancs), une analyse réservée pour l’instant aux laboratoires spécialisés.

En circulant dans un canal microfluidique qui vibre à une fréquence très élevée, les cellules d’un certain type adoptent une certaine position selon la manière dont elles interagissent avec la fréquence des vibrations et le gradient de densité du liquide. C’est ainsi que les chercheurs parviennent à leur faire emprunter un parcours différent selon leur type : ils distinguent ainsi trois types de globules blancs, monocytes, lymphocytes et neutrophiles, quand bien même les monocytes et les neutrophiles sont de taille similaire.

Cette technologie convient aussi pour isoler les cellules tumorales et surveiller ainsi la progression d’un cancer. Différentes cellules tumorales peuvent elles aussi être discriminées en fonction de leurs propriétés acoustiques.
 
 
Chargement des commentaires
articles apparentés