Elektor Team

Virus, espions, chevaux de Troie : ce qui vous attend en 2010 ...

10 décembre 2013, 14:37
Virus, espions, chevaux de Troie : ce qui vous attend en 2010 ...
Virus, espions, chevaux de Troie : ce qui vous attend en 2010 ...

Parmi les traditionnelles rétrospectives de cette fin d’année 2009, celle que publie la firme américaine Computer Associates n’a rien de réjouissant. Il s’agit en effet du palmarès des attaques recensées sur Internet pendant l’année 2009 qui préfigure également ce qui nous attend en 2010.

On y apprend ainsi que la grande vedette de cette année a été le faux anti-logiciels espions qui pullule sur de nombreux sites malhonnêtes. Au lieu d’éradiquer les logiciels espions sur le PC des malheureux internautes qui se laissent prendre, ce perfide intrus installe un cheval de Troie permettant, dans le moins grave des cas d’envoyer massivement du pourriel à l’insu du possesseur du PC, et au pire de voler des données confidentielles telles que mots de passe, informations bancaires, etc.

Pour vous détourner vers ces sites malhonnêtes, les pirates ont mis au point des techniques sophistiquées qui modifient les résultats des principaux moteurs de recherches tels que Yahoo ou Google, même lors d’une innocente recherche de site ou d’information. Ouvrez l'oeil !

 

À l’image de l’engouement sans précédent qu’ils connaissent auprès des internautes, les réseaux sociaux sont également appréciés par les pirates et ont connu de multiples attaques en 2009.

Tous les spécialistes de la sécurité informatique s’accordent à prévoir pour 2010 une recrudescence des attaques des réseaux sociaux, l’augmentation des attaques des moteurs de recherche et surtout des tentatives de pénétration des systèmes informatiques des banques par des chevaux de Troie afin de voler les données personnelles des clients.

Ces prévisions sont inquiétantes car, même si l’on dispose d’un PC correctement protégé par un anti virus et un anti-logiciels espions, il est impossible de se prémunir contre les attaques visant les sites que l’on consulte, que ce soient des moteurs de recherche, des réseaux sociaux voire sa propre banque.

Chargement des commentaires
articles apparentés