Voir, sentir, entendre : le dépannage (extra) sensoriel

13 juin 2017, 15:53
Voir, sentir, entendre : le dépannage (extra) sensoriel
Voir, sentir, entendre : le dépannage (extra) sensoriel
Nous disposons de tant d’équipements de test électronique, qui plus est abordables et simples d'utilisation, que nous en oublions nos facultés exceptionnelles d’électroniciens de percevoir nos systèmes électroniques (défaillants) sans autre appareil ou application que nos sens.

Sentir
Je ne suis certainement pas le seul à pouvoir sentir (au sens propre) un problème sérieux dans un circuit sans avoir à brancher mon ampèremètre à 6 digits doté d'une interface USB 3.0 reliée à l’Internet des Objets... Même si le circuit incriminé est éteint, certains composants peuvent avoir chauffé, signe possible de l'origine du problème, et produire une odeur, même légère. Au-delà des défaillances de composants, vous pourrez aussi repérer vos grossières erreurs de conception comme le choix erroné d'une résistance de 1 Ω au lieu de la valeur de 1 kΩ requise. Bien sûr, le repérage est plus facile si les composants présentent des signes de combustion, de brûlure, de vitrification ou de micro-explosion. Cependant, cette légère odeur, à elle seule, doit être suffisamment forte, surtout si un composant est enclos dans un boîtier bien fermé que vous allez ouvrir pour la première fois. Non seulement les ampères laissent une odeur, tout comme les flux de soudure, le pertinax chauffé et la poussière, mais ils sont également visibles !

Voir
Passionné de jardinage, l'un de mes amis m’a un jour montré son motoculteur de 10 CV. Il refusait, disait-il, de démarrer en dépit de la charge complète, au cours de l’hiver, de sa batterie 12 V, 20 Ah. Ayant actionné le démarreur, j'ai entendu le moteur tousser une fois, peut-être deux, sans rien de plus qu'une faible impulsion dans le système d'échappement. J'ai ensuite vu une bouffée de fumée grisâtre sortir non pas de l'échappement, mais de l'une des bornes de la batterie. J’ai alors réalisé que je voyais littéralement les ampères produits par le moteur absorbés par une résistance qui n’avait rien à faire là. Nul besoin ici de pince ampèremétrique ni de milliohmmètre Keithley pour repérer une mauvaise connexion entre les bornes de la batterie et les câbles de raccordement. En effet, les boulons de fixation n'étaient pas serrés et les bornes de la batterie étaient légèrement recouvertes de matières organiques. Après avoir nettoyé les bornes et les fixations des câbles à la brosse métallique et réassemblé le tout pour assurer une bonne circulation du courant, la machine a parfaitement démarré.

Entendre
De même, ne sous-estimez pas les capacités sensorielles de vos oreilles, en particulier pour les sons aigus, les déclics et les cliquetis. Personne ne devrait avoir besoin d'un oscilloscope pour apaiser la triste plainte multifréquence d'une alimentation à découpage assortie d'une fonction d’intermodulation et d’un contrôle de température ! Évidemment, les sons sont autant d'indices d’un dysfonctionnement dont l'origine peut être recherchée dans un condensateur, une inductance, des semi-conducteurs ou même des vis et des boulons !

Les meilleurs capteurs du monde sont les vôtres. Ils sont gratuits et à votre disposition, même s'il faut les utiliser avec prudence et pour un premier diagnostic exclusivement. Vous connaissez maintenant mes « aptitudes sensorielles » concernant la perception des températures, la vision et les odeurs. Et vous, quelles sont les vôtres ? N’hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez ci-dessous.

(Image : Antilived, Wikimedia Commons)
Chargement des commentaires
articles apparentés