Voisinage de chaudières et de climatiseurs : une aberration

2 mai 2016, 14:34
Prototype et simulation dans les rues-basses de Genève en cours
Prototype et simulation dans les rues-basses de Genève en cours
Le gaz carbonique pourrait-il transporter de façon efficace, propre et économique la chaleur et le froid en milieu urbain ? Ainsi, le principal gaz à effet de serre contribuerait à limiter le réchauffement climatique. Déjà utilisé comme frigorigène dans des supermarchés, le CO2 serait un agent de transport d’énergie efficace pour le chauffage et la climatisation des bâtiments, avec une économie d’énergie finale de plus de 80 %.
En Europe, le secteur du bâtiment engendre 40 % de la consommation d’énergie et environ un tiers des émissions de gaz à effet de serre. Or, dans un parc immobilier hétérogène, les besoins de chauffage et de climatisation sont très divers : 50 ºC pour au moins un vieux radiateur contre 30 ºC pour un chauffage au sol. En été, les climatiseurs fonctionnent à plein régime et réchauffent l’air tandis qu’une chaudière à gaz voisine produit l’eau chaude sanitaire. Une aberration énergétique…
Samuel Henchoz, du Groupe d’ingénierie des processus industriels et des systèmes énergétiques de l’EFPL, en association avec le Centre de l’énergie, propose un nouveau concept qui repose sur la circulation entre les bâtiments d’un fluide frigorigène à l’état saturé, en l’occurrence du CO2 sous pression. Celui-ci, en s’évaporant à l’état liquide dans un échangeur de chaleur, produit du froid. À l’inverse, à l’état gazeux, il restitue sa chaleur dans un échangeur.
Les essais en cours à Genève démontrent la faisabilité et confirment le bon comportement de l’installation et valident le concept de contrôle automatique. Contrairement aux fluides frigorigènes synthétiques, le CO2 est naturel, bon marché, non inflammable et non toxique. Cependant, il doit circuler sous une pression de 50 bars, ce qui est inédit et demande une adaptation des normes. » Des études voient le délai de rentabilité à seulement 4 à 6 ans après mise en service.
Chargement des commentaires
articles apparentés