Elektor Team

Windows ou Linux, plus besoin de choisir

10 décembre 2013, 14:37
Windows ou Linux, plus besoin de choisir
Windows ou Linux, plus besoin de choisir

Si vous êtes de ceux dont le cœur balance entre Windows et Linux, la firme coréenne TMax a de quoi vous intéresser avec son système d’exploitation qui saura faire tourner à la fois les logiciels Windows et Linux... Leur TMax Window 9 est annoncé en version beta pour octobre, et en version commerciale pour novembre. Ce serait un concurrent direct de Windows, et même mieux.

 

Faut-il voir dans cette date de sortie un défi agressif au très médiatique Windows 7 qui, d'après ce qu'on peut en lire, offrirait une (bonne ?) alternative au catastrophique Vista, sans toutefois apparaître comme un digne successeur de XP ? Si on peut espérer que TMax assume les délais avancés, peut-on aussi espérer un système moins gourmand, plus rapide ? Pour nous les utilisateurs, rien ne saurait mieux mettre un coup d’arrêt aux pratiques actuelles de l’impénitent monopoliste (sorties prématurées, lourdeurs et lenteurs de fonctionnement, etc...) que l'arrivée d'un concurrent direct sérieux. Le désir de séduire poussera-t-il les belligérants à surenchérir dans la baisse des prix, dans la modération des ressources nécessaires et dans la rapidité de fonctionnement ?

 

L’entreprise coréenne proposera également sa propre suite bureautique Office, avec des logiciels comme ProWord, ProCel, ProMail et ProPoint. Tout un programme ! Il y aura même un navigateur Internet nommé Scoutor. Cerise sur le gâteau : ProStudio, un environnement de développement C/C++ et Java pour des plate-forme mobiles.

 

La sortie de ce qui pourrait bien devenir un « grand » produit mettra-t-il du plomb dans l’aile d’une alternative qui pourrait elle aussi se révéler intéressante, à savoir le système d’exploitation ReactOS, qui veut être à MSWindows ce que MSOffice est à Open Office  : un concurrent direct, ouvert et gratuit. Malheureusement, le trop petit nombre de programmeurs et d'usagers (il reste beaucoup à faire en notices, documentations, etc...) engagés dans ce projet le fragilise, surtout si on le compare aux milliers de participants qui entretiennent les différentes distributions de Linux.

Chargement des commentaires
articles apparentés