Tous les articles de Florent Simonnot
Transparence
1 octobre 2005 par Florent Simonnot

Transparence

Il nous a semblé intéressant, en partant d’un projet concret, celui d’un émulateur pour EPROM 27C512, d’entrer un peu plus dans le vif du sujet de manière à illustrer le déroulement du processus amenant à réaliser un tel montage. Nous ne vous passons partant aucun des détails de la route suivie par la pensée de l’auteur.Il s’agit de construire un émulateur d’EPROM avec un minimum de composants « glue chip ». La parution dans différents numéros d’Elektor de projets faisant appel aux CPLD et FPGA de différentes marques a mis le lecteur au courant de l’extraordinaire souplesse d’utilisation qu’ils apportent dans le design de circuits numériques.À architecture Altera EPM7064+ Atmel 90S8515Pour le présent projet c’est la famille des CPLD d’Altera qui est à l’honneur ; en effet l’utilisation d’un EPLD du type EPM7064S permet de remplacer directement une poignée de circuits logiques : tampons (buffers) bidirectionnels, multiplexeurs, verrous qui auraient été normalement nécessaires à la réalisation, tout en simplifiant énormément le routage du circuit imprimé. De quoi mettre en pratique pour le lecteur de la récente série d’articles « la pratique des CPLD ».Dimensionnement du CPLDAvant de choisir un CPLD il convient de faire une évaluation, même rapide, des besoins requis pour mener le projet à terme. Pourquoi en effet payer cher un CPLD qui ne sera pas exploité à plus de 10% de ses capacités ( on se retrouve alors avec un marteau-pilon pour enfoncer un clou !) ou bien, cas inverse, être trop juste en ressource et tenter désespérément de faire « fitter » un design avec un chausse-pied.Comme dans tout émulateur d’EPROM se trouve une RAM de taille au moins équivalente à l’EPROM a émuler, nous pouvons déjà obtenir un certain nombre de paramètres intéressants notamment en ce qui concerne le nombre d’E/S (Entrées/Sorties, I/O pour Input/Output en anglais) nécessaires.
Lire plus...
TÉLÉCHARGEMENT pour les MEMBRES