• catégorie : Mesure & test
  • Publié en 7/2008 à la page 17
Présentation de l'article

Commutation automatique de calibre

Un module voltmètre numérique à 3 digits ½ ne coûte pas plus de quelques euros. Il est donc facile ainsi de doter un appareil existant d’un instrument de mesure et ce à un prix raisonnable. Les modules font appel, pour la plupart, à un circuit intégré ICL7106 classique. Alimentés sous 9 V (pile), ces derniers ne possèdent que deux plages : 200 mV ou 2 V. Notre électronique additionnelle transforme le module DVM en un voltmètre doté de calibres (plages de mesure) de 20 V et 200 V – et ce avec une commutation automatique. Il faut pour cela remplacer la pile par une tension symétrique reliée à la masse de ±5 V. De plus, on génère, par le biais d’un TL431C au prix très abordable, une tension de référence ajustable de 3,2 V. Le schéma représenté utilise un module LCD doté d’une plage de mesure fixe de 200 mV. Il dispose de trois contacts servant à la commande du point décimal. Deux de ces contacts seulement sont utilisés.
Intéressons-nous au fonctionnement du montage : IC1 se charge de la conversion du potentiel référencé à la masse de la tension à mesurer par le module DVM. Cette partie du montage repose sur une astuce concoctée par Carsten Weber [1] et publiée dans le numéro d’Elektor de novembre 2005.
Le téléchargement de cet article est réservé aux membres abonnés d'Elektor.
Cliquez ici pour vous identifier.
Chargement des commentaires