• catégorie : Alimentations
  • Publié en 7/2008 à la page 42
Présentation de l'article

Rétro-éclairage efficace

Dans beaucoup d'afficheurs à cristaux liquides (LCD), le rétro-éclairage est un gros consommateur de courant: le courant nécessaire est souvent de l’ordre de 20 à 100 mA. Habituellement, ce courant se règle par une résistance-talon, ce qui provoque des pertes supplémentaires. L’utilisation d’un régulateur à découpage serait beaucoup plus efficace mais plus chère. Sur un LCD, le microcontrôleur n’est toutefois pas très éloigné, en général. Pourquoi ne pas lui demander de régler le rétro-éclairage par programme, d’autant que la précision exigée n’est pas très grande.
Le coeur de notre montage est le FETMOS à canal P, T1 qui est commandé par un signal MLI (modulation de largeur d’impulsion) inversé (actif à l’état bas) du contrôleur. Les composants D1, L1 et C1 forment la constellation usuelle d’un étage de régulation à découpage aval. Le rétro-éclairage est indiqué sur le schéma par les diodes électroluminescentes. Le courant traversant est prélevé par l’intermédiaire d’un shunt, filtré et amplifié par l’amplificateur opérationnel à un niveau exploitable par le convertisseur A-N du microcontrôleur. Grâce à R1, le transistor se bloquera de façon sûre quand le microcontrôleur sera réinitialisé (pendant une RAZ, les ports fonctionnent en entrée).
Le téléchargement de ce magazine est réservé aux visiteurs enregistrés.
Identification | Inscrivez-vous maintenant !
Produits
Chargement des commentaires