• catégorie : Alimentations
  • Publié en 7/2008 à la page 42
Présentation de l'article

Rétro-éclairage efficace

Dans beaucoup d'afficheurs à cristaux liquides (LCD), le rétro-éclairage est un gros consommateur de courant: le courant nécessaire est souvent de l’ordre de 20 à 100 mA. Habituellement, ce courant se règle par une résistance-talon, ce qui provoque des pertes supplémentaires. L’utilisation d’un régulateur à découpage serait beaucoup plus efficace mais plus chère. Sur un LCD, le microcontrôleur n’est toutefois pas très éloigné, en général. Pourquoi ne pas lui demander de régler le rétro-éclairage par programme, d’autant que la précision exigée n’est pas très grande.
Le coeur de notre montage est le FETMOS à canal P, T1 qui est commandé par un signal MLI (modulation de largeur d’impulsion) inversé (actif à l’état bas) du contrôleur. Les composants D1, L1 et C1 forment la constellation usuelle d’un étage de régulation à découpage aval. Le rétro-éclairage est indiqué sur le schéma par les diodes électroluminescentes. Le courant traversant est prélevé par l’intermédiaire d’un shunt, filtré et amplifié par l’amplificateur opérationnel à un niveau exploitable par le convertisseur A-N du microcontrôleur. Grâce à R1, le transistor se bloquera de façon sûre quand le microcontrôleur sera réinitialisé (pendant une RAZ, les ports fonctionnent en entrée).
Le téléchargement de cet article est réservé aux membres abonnés d'Elektor.
Cliquez ici pour vous identifier.
Produits
Chargement des commentaires