Les péripéties de l'assemblage

Lors de l'arrivée du premier modèle F800 dans les entrepôts d’Elektor, la première tentative pour fixer la trompe sur l'adaptateur s’est soldée par un fiasco. J'ai exercé une force trop forte pour pousser l'extrémité de la trompe munie du collier dans l'ouverture de l'adaptateur, en essayant de contrecarrer la force de réaction d'un anneau interne. Lorsque l'extrémité a finalement produit un bruit très différent du « clic caractéristique d'une insertion parfaite », j'ai constaté l'apparition d'une déchirure de 10 mm de long. Vous avez ici le résultat d'une tentative de prise de vue, avec toutes mes excuses pour les mauvaises conditions d'éclairage dans l'entrepôt au moment où la photo a été faite.


Échaudé par les dangers de rupture et de détérioration, j'ai examiné avec soin l'extrémité cerclée de la trompe de l'appareil pour découvrir qu'elle comportait une très légère protubérance, exactement au niveau du joint d'extrusion, outre une surface terminale aux finitions insuffisantes. En outre, cette extrémité était largement surdimensionnée pour un dispositif enfichable plutôt étroit. Le problème a été résolu grâce à du papier abrasif (grain 80 environ) et un ponçage approximatif destiné à réduire légèrement le diamètre extérieur du collier et, bien sûr, éliminer la protubérance. D'où une fixation solide avec l'adaptateur, assortie d'un « clic » rassurant. Une fois raccordés et mis en place, la trompe extensible et l'adaptateur sont de nouveau séparables, même si l'opération est difficile.

Conclusion

L'extracteur de fumées F800 est un appareil agréable et facile à utiliser, bien que son aspect noir mat soit plutôt impersonnel, pour ne pas dire rébarbatif. Le commutateur marche/arrêt situé en face avant joue également le rôle de dispositif de commande de puissance du flux d’air avec trois couleurs en fonction de l'intensité : (1) vert ; (2) bleu; (3) rouge. J'ai trouvé le niveau sonore acceptable, mais pas au point de laisser l'appareil fonctionner pendant des heures, même avec la puissance minimale d'extraction. Mon appareillage de test à l'ancienne comporte déjà tant de ventilateurs !
J'ai utilisé le F800 en mode de table pour la réparation d'une petite carte à circuit imprimé de thermostat dont les condensateurs au tantale ont récemment explosé (!) et en mode « trompe » pour une alimentation si lourde et encombrante que j'ai préféré envisager différentes manières de positionner l'embouchure de l'extracteur que de déplacer et tourner le monstre lui-même sur la table.
La flexibilité de l'outil tient vraiment à sa trompe extensible. Il est possible de positionner l'embouchure à proximité de votre espace de soudage ou juste au-dessus, légèrement vers le bas,  pour ne pas obstruer votre champ de vision. Le fonctionnement de l'extracteur de fumée sans trompe est possible, mais n'a pratiquement aucun avantage par rapport à d'autres instruments plus abordables qui emploient également des filtres à charbon actif.  La trompe, ici encore, positionne l'extracteur F800 bien au-dessus des modèles exclusivement horizontaux mais sans atteindre les performances d'un extracteur de fumée en surplomb complet avec évacuation.
 
L’extracteur de fumées Waterun F800 est proposé à 295, 95 € TTC, hors frais d’expédition, et est disponible dans l'e-choppe Elektor sous la référence : 18450.
 
3/3
Chargement des commentaires...
articles apparentés