Banc d’essai : multimètre Mastech MS8238H avec module Bluetooth

17 octobre 2018, 08:56
Banc d’essai : multimètre Mastech MS8238H avec module Bluetooth
Banc d’essai : multimètre Mastech MS8238H avec module Bluetooth
Qu’est-ce qui est indispensable sur l’établi d’un électronicien (amateur) ? Un multimètre et un fer à souder. La plupart d’entre nous disposent déjà d’un multimètre, mais il faut parfois remplacer un appareil usagé ou en acquérir un second pour effectuer plusieurs mesures simultanées.
Les multimètres, ce n’est pas ça qui manque dans les magasins, du modèle à 5 € chez le quincailler du coin à l’instrument de précision hors de prix. Tout dépend bien entendu de l’usage que l’on veut en faire, mais le bon sens nous dicte de ne pas nécessairement acheter le moins cher.
L’appareil que nous testons ici est un modèle de milieu de gamme, d’une cinquantaine d’euros et avec quelques fonctions additionnelles intéressantes !

Caractéristiques

L’écran du MS8238H.
Les caractéristiques du MS8238H de Mastech sont dans la moyenne, avec toutes les fonctions de base que l’on peut s’attendre à trouver sur un tel appareil : mesure de tensions et courants continus et alternatifs, mesure de résistances, test de diode et de continuité (bipeur). On peut aussi mesurer la température, à l’aide d’un thermocouple fourni avec l’appareil, tester des batteries (9 et 1,5 V), et détecter des tensions (> 100 V CA) sans contact en position NCV. Certaines positions du sélecteur rotatif ont plusieurs fonctions, sélectionnées à l’aide du bouton FUNC. HOLD gèle l’affichage, et le bouton RAN permet la sélection manuelle de la gamme de mesure, sélection qui est normalement automatique.
Il y a encore le bouton bleu Link, pour la mise en fonction du module Bluetooth 4 intégré. La valeur mesurée et la position du sélecteur rotatif sont transmises à une application spécifique sur une tablette ou un téléphone portable. Ce type de fonction n’est certainement pas courant sur un appareil de ce prix !
L’affichage se fait sur 3 chiffres ¾, ce qui signifie que la valeur affichée maximale est de 4000, 6000 pour certaines mesures. Il n’y a malheureusement pas de rétroéclairage, mais l’écran reste raisonnablement lisible avec une faible luminosité ambiante. La précision dans cette gamme de prix est habituellement de 0,5 % pour les mesures de tensions continues, ce qui est suffisant dans la plupart des cas (les spécifications complètes sont disponibles ici), Les tensions et courants alternatifs sont mesurés en valeur efficace vraie (true RMS), ce qui est aussi assez rare. L’appareil peut se mettre en veille automatiquement ou non, au choix de l’utilisateur, pour épargner la pile de 9 V.
 
Chargement des commentaires...
articles apparentés